Ils font mousser La Chaux-de-Fonds pour la 7e fois

Manuel Collados et Patrick Boillat ont vu grandir leur fête de la bière au centre-ville de ...
Ils font mousser La Chaux-de-Fonds pour la 7e fois

Manuel Collados et Patrick Boillat ont vu grandir leur Fête de la bière au centre-ville de la Métropole horlogère. Un événement qui a pris de l’ampleur depuis ses débuts et qui attire désormais un public loin à la ronde

Costumes traditionnels de rigueur pour Manuel Collados et Patrick Boillat, les deux bistrotiers et organisateurs de la Fête de la bière de La Chaux-de-Fonds. Costumes traditionnels de rigueur pour Manuel Collados et Patrick Boillat, les deux bistrotiers et organisateurs de la Fête de la bière de La Chaux-de-Fonds.

Il y a un petit air bavarois aux abords de la place de la Gare cette fin de semaine à La Chaux-de-Fonds. Les patrons du Duo Bar remettent les culottes de cuir et les chemises à carreaux pour une nouvelle édition de leur Fête de la bière. Un évènement créé il y a six ans et qui s’est fait une place dans l’agenda des manifestations printanières dans la Métropole horlogère.

« Tout a commencé par l’invitation d’un brasseur à Erding dans la banlieue de Munich. Avec Manu on a passé une soirée dans un évènement similaire, et on s’est dit que ce serait sympa de faire venir le concept à La Chaux-de-Fonds, » explique Patrick Boillat.


Un public amateur qui se déplace


En sept éditions, les organisateurs n’ont pas ménagé leurs efforts pour faire vivre ce qu’ils appellent « un copier-coller » d’une fête folklorique bavaroise dans la Métropole horlogère. À savoir, chopes de bières, choucroute et musique. Une tente pour 350 personnes et un chalet un bois transporté spécialement de la Bavière sont montés en pleine rue. Autre satisfaction pour les organisateurs, le public se déplace depuis toujours plus loin : « Des gens viennent de Sierre, des Alémaniques, des Français et surtout des fans des groupes de musique qui se déplacent sur les tournées et passent évidemment par La Chaux-de-Fonds. » Cette année ce sont les Alpin Vagabunden et les Enno Strauss qui joueront sur la scène de la rue de l’Abeille.


Une prise de risques chaque année


Et sur l’aspect financier, le budget est colossal. Patrick Boillat ne nous en dira pas plus. « C’est une prise de risque chaque année et nous dépendons évidemment de la météo. La conjoncture économique n’est aussi pas très favorable. Nous verrons cela lundi au moment du bilan » déclare le Chaux-de-Fonnier. En quatre jours, quelque 8000 litres de bière seront servis dans 1500 chopes de cinq décilitres et 1000 chopes de un litre. D’ici là, Prosit! mais avec modération. /lre

Un touche chaux-de-fonnière à la musique bavaroise cette année


Actualisé le

 

Actualités suivantes