L’infinie précision du temps atomique

Un nouvel espace dédié aux horloges atomiques et l’ultra précision de la mesure du temps. Le ...
L’infinie précision du temps atomique

Un nouvel espace dédié aux horloges atomiques et à l’ultra précision de la mesure du temps s’ouvre au Musée international d’horlogerie de La Chaux-de-Fonds. Le MIH vernit le 7 juin « à la femtoseconde près ! »

Une réplique du satellite Galileo est désormais accrochée dans le beffroi du MIH. Ses jumeaux envoyés dans l'univers cachent dans leurs entrailles des horloges atomiques. Une réplique du satellite Galileo est désormais accrochée dans le beffroi du MIH. Ses jumeaux envoyés dans l'univers cachent dans leurs entrailles des horloges atomiques.

La femtoseconde, cela laisse peu de temps au retard. Mais cela offre des perspectives intéressantes pour une institution telle que le Musée international d’horlogerie (MIH) à La Chaux-de-Fonds.

Dès le 8 juin, le public pourra découvrir une nouvelle section consacrée à la mesure hautement précise du temps qu’offrent les horloges atomiques, c’est « à la femtoseconde près ! ». Installée dans la galerie et le beffroi, cette thématique s’articule autour de trois axes : précision, fonctionnement et application.

Une femtoseconde, c’est la marge d’erreur d’une horloge atomique actuelle. Cela correspond à 1 seconde de retard tous les 3 millions d’année. Une mesure inimaginable pour le commun des mortels. Mais une précision sans laquelle la géolocalisation, la navigation ou les télécommunications ne fonctionneraient pas.

Dans ce domaine, l’évolution est tellement rapide que la nouvelle exposition proposée par le MIH n’est ni temporaire, ni permanente. Elle se modifiera en fonction de l’actualité qu’elle traite.

« À la femtoseconde près ! » accueille ses premiers visiteurs dès le 8 juin. Vernissage le 7 juin à 18 heures. /cwi


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus