Action syndicale d’Unia avortée au Soliat

L’action qu’Unia avait organisé au Soliat, vendredi matin n’aura duré que quelques minutes ...
Action syndicale d’Unia avortée au Soliat

L’action qu’Unia avait organisé au Soliat, vendredi matin n’aura duré que quelques minutes. Après une altercation, le patron a accepté de discuter en aparté avec les responsables syndicaux. Un signal encourageant pour Unia

Sitôt installés, les membres d'Unia ont redémonté leur stand, vendredi matin au Soliat. Sitôt installés, les membres d'Unia ont redémonté leur stand, vendredi matin au Soliat.

 

Action syndicale tuée dans l’œuf vendredi matin, à proximité du restaurant Le Soliat, au Creux-du-Van.

Unia avait installé son stand à quelques mètres de l’établissement et invité la presse pour 11 heures. À l’arrivée des journalistes, les syndicalistes étaient en train de plier bagages.

Après une altercation qui a fait plus de bruit que de mal, le patron du restaurant a accepté de discuter à l’écart avec deux représentants syndicaux.

Selon les dires d’Unia, il se serait engagé à les recontacter pour fixer un rendez-vous afin d’avancer dans cette affaire.

Depuis deux ans, le syndicat dénonce des conditions de travail qu’il qualifie de déplorables et des heures supplémentaires non payées pour un montant de 65'000 francs, selon ses estimations.

Si les conditions de travail semblent, selon Unia, s’être améliorées, les arriérés sont toujours dus.

Les syndicalistes accusent l’avocat du patron du Soliat de faire trainer la procédure devant la justice.

L’échange qu’ils ont pu obtenir vendredi matin et la poignée de main qui a suivi ont été accueillis comme un signal positif par Unia qui attend maintenant que le patron du Soliat reprenne contact pour fixer une date de rencontre entre les parties. /cwi

 


Actualisé le

 

Actualités suivantes