Prison ferme pour comptable indélicat

Trois ans de prison dont un ferme. Le comptable qui avait puisé dans les caisses de différentes ...
Prison ferme pour comptable indélicat

Trois ans de prison dont un ferme. Le comptable qui avait puisé dans les caisses de différentes associations, fondations et personnes sous curatelle pour un montant total de 3,4 millions de francs avant remboursement a été jugé par le tribunal criminel à La Chaux-de-Fonds

photo d'archive photo d'archive

Trois ans de prison, dont une année ferme et deux avec sursis, c’est ce dont a écopé l’expert-comptable qui a prélevé des sous dans les caisses du HCC, du Foyer de l’écolier, de l’Association cantonale neuchâteloise de hockey sur glace et de deux personnes dont il était le curateur.

Au total, ce sont 3,4 millions de francs qui ont été perçus indûment entre 2002 et 2016. Une partie a été remboursée, et c’est pour un montant total de 680'000 francs que le prévenu comparaissait jeudi devant le tribunal criminel à La Chaux-de-Fonds.

Le condamné a expliqué à la cour avoir prélevé ces sommes pour payer les charges professionnelles de sa fiduciaire et non pour son profit personnel. Pour ne pas se faire repérer, il a joué sur le fait que les comptes des différentes associations dont il s’occupait bouclaient leur exercice à des dates différentes.

C’est l’Autorité de protection de l’enfant et de l’adulte du canton de Neuchâtel, l’APEA qui a saisi le Ministère public après avoir découvert des écritures suspectes dans les comptes d’une des pupilles de l’expert-comptable.

L’enquête a mis à jour des malversations pour plusieurs millions de francs concernant sept lésés.

Devant le tribunal, l’expert-comptable s’est engagé à rembourser 2000 francs par mois et à prélever une partie de sa caisse de retraite, environ 80'000 francs pour réparer les dommages qu’il a causés.

Si les avocats des plaignants s’en sont remis pour l’essentiel à l’appréciation de la cour, le Ministère public avait lui demandé une peine de quatre ans et une interdiction d’exercer en tant qu’indépendant pour une durée de cinq ans.

Au final, le tribunal a retenu une culpabilité lourde, une énergie criminelle affirmée et l’absence de scrupules par rapport à la situation des lésés et en particulier des pupilles. Les regrets exprimés durant l’audience n’ont pas convaincu le tribunal d’une prise de conscience réelle de la part du comptable.

Sur les trois années de sa peine, il en passera une derrière les barreaux, avec en principe un arrangement qui devrait lui permettre de poursuivre ses activités professionnelles en vue du remboursement de ses victimes.

Il est également condamné à des dommages et intérêt à hauteur de 57'000 francs pour le Foyer de l’écolier et à 202'000 francs pour l’Association cantonale neuchâteloise de hockey sur glace.

Les frais de la cause, environ 34'000 francs sont également à sa charge. /cwi

 

 


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus