Union Neuchâtel n’a pas tenu 40 minutes

Dominateurs en première mi-temps, les basketteurs neuchâtelois se sont finalement inclinés ...
Union Neuchâtel n’a pas tenu 40 minutes

Dominateurs en première mi-temps, les basketteurs neuchâtelois se sont finalement inclinés 83-69 samedi à Fribourg lors du premier match des demi-finales de play-off

 Andre Williamson et les Neuchâtelois se sont heurtés à une défense fribourgeois impressionnante. Andre Williamson et les Neuchâtelois se sont heurtés à une défense fribourgeois impressionnante.

« Fribourg est la seule équipe de ce championnat capable de jouer 40 minutes. Nous ne sommes pas capables de le faire », résume l’entraîneur d’Union Neuchâtel, Niksa Bavcevic, à l’issue du match. Malgré une entame de match proche de la perfection, les Neuchâtelois ont fini par s'incliner 83-69 samedi soir à Fribourg lors de l’acte I des demi-finales de play-off de Swiss Basketball League. Union s’est cassé les dents sur une défense fribourgeoise impressionnante d’énergie et d’agressivité. Boris Mbala a été monstrueux pour gratter des ballons et Natan Jurkovitz et Babacar Touré ont également apporté avec brio leur volume aux tâches défensives. Pour preuve de ce harcèlement de tous les instants, Fribourg Olympic a volé 13 ballons et en a fait perdre au total 21 à Neuchâtel, dont 7 dans le troisième quart.

Une première mi-temps référence

Union est pourtant arrivé à la pause avec deux points d’avance (37-39) et une partition de référence, quelque peu aidé par l'expulsion prématurée de Slobodan Miljanic (antisportive + technique) et un Dusan Mladjan diminué (touché à l’épaule). Solides en défense, les Neuchâtelois sont parvenus à gêner Fribourg avec des offensives variées entre le secteur intérieur et les lignes extérieures. À trois points, Marin Bavcevic (3/6), Brian Savoy (3/3) et Zvonko Buljan (3/3) faisaient alors des merveilles malgré la grosse activité défensive de Mbala. « Mais le match de mardi contre Massagno a laissé des traces et mon équipe était fatiguée », a plaidé Niksa Bavcevic pour expliquer ce relâchement fatal au retour des vestiaires. La différence ? Fribourg a maintenu son intensité tout au long du match. Les Neuchâtelois ont alors perdu de nombreux ballons et le fil du match par la même occasion.

Des motifs d’espoir pour l’acte II

Grâce à un Chad Timberlake clairvoyant, un Babacar Touré auteur d’un double-double (23 points, 10 rebonds) et un Murphy Burnatowski aussi précieux dans la peinture qu’au shoot, Fribourg a pris le large. Un ajustement défensif de Niksa Bavcevic pour tenter de bloquer Burnatowski a permis de contenir l’hémorragie. Mais Union n’avait alors plus l’inspiration et les armes offensives pour revenir. Neuchâtel a pu constater combien la tâche était rude face à une équipe qui ne relâche jamais l’étreinte. Mais a aussi pu prendre conscience que faire trembler Fribourg n’était pas mission impossible. Le deuxième match mardi prochain à la Halle Saint-Léonard promet quelques étincelles. /jpi

Le Télégramme

Fribourg Olympic – Union Neuchâtel 83-69 (18-22 ; 19-17 ; 30-16 ; 16-14)

St-Léonard, 1450 spectateurs

Arbitres : Hjartarson / Marmy / Clivaz


Fribourg : Touré (22 points), Mbala (8), Ebenda (0), Jaunin (4), Miljanic (2), Burnatowski (16), Mladjan (5), Desponds (0), Fosserat (0), Timberlake (13), Jurkovitz (13).

 

Neuchâtel : Williamson (9 points), Mafuta (0), Savoy (10), Maruotto (0), Colon (6), Martib (0), Bavcevic (9), Buljan (18), Ballard (6), Rakovic (11).

 

Dans l’autre demi-finale : Genève – Lugano 91-74 (Genève mène 1-0).


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus