L’expérience chinoise de Koqa Beatbox

Le trio musical chaux-de-fonnier rentre d’une tournée de deux semaines dans l’Empire du milieu ...
L’expérience chinoise de Koqa Beatbox

Le trio musical chaux-de-fonnier rentre d’une tournée de deux semaines dans l’Empire du milieu. Ses musiciens se confient sur cette expérience marquante

Carmen Chen. Carmen Chen.

Un brin d’exotisme pour Koqa Beatbox. La formation chaux-de-fonnière et ses musiciens Arthur Henry (beatbox), Félix Fivaz (batterie) et Paul Butscher (trompette) rentrent tout juste d’une tournée de près de deux semaines en Chine. Le trio est monté à dix reprises sur scène, dont une ultime date dans la capitale Pékin.

Depuis quelques années, le groupe jouit d’une belle notoriété sur la scène musicale régionale et suisse. Koqa Beatbox n’en est d’ailleurs pas à sa première expérience sur sol étranger. Les Chaux-de-Fonniers s’étaient déjà produits ailleurs en Europe mais jamais sur un autre continent.

Les trois musiciens chaux-de-fonniers reviennent sur les faits marquants de cette tournée, à commencer par le choix de la destination asiatique :

Koqa Beatbox retrouvera les scènes de la région avec deux dates déjà prévues : le 11 mai à Bikini Test à La Chaux-de-Fonds lors du « We love Bikini festival » et le 1er juin à la Case-à-Chocs à Neuchâtel en première partie du rappeur jurassien Sim’s. /lre


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus