La nouvelle STEP devant le Conseil général du Locle

Le législatif de la Mère Commune se penche la semaine prochaine sur un crédit de plus de 31 ...
La nouvelle STEP devant le Conseil général du Locle

Le législatif de la Mère Commune se penche la semaine prochaine sur un crédit de plus de 31 millions de francs pour remplacer l’actuelle station d’épuration inaugurée en 1971. La taxe d’épuration devrait augmenter pour la population

Les monoblocs actuels de la STEP inaugurée en 1971 seront démolis. (photo: archives) Les monoblocs actuels de la STEP inaugurée en 1971 seront démolis. (photo: archives)

 

 

Il s’agit d’un des plus gros investissements de ces vingt dernières années pour la Ville du Locle. La station d’épuration du Col-des-Roches inaugurée en 1971 a fait son temps et doit être remplacée. Le 25 avril prochain, le Conseil général devra donc se prononcer s’il entend valider la construction d’une nouvelle installation, en acceptant le rapport et son crédit de plus de 31 millions de francs. Une somme qui sera considérée hors de l'enveloppe des investissements et devra être votée à la majorité des trois cinquièmes des membres du législatif présents.

Bonne nouvelle pour la Mère Commune : la situation de la STEP à proximité du Doubs, devrait permettre au Locle de bénéficier de subventions de la Confédération et du Canton à hauteur de 8 millions de francs en lien avec le traitement des micropolluants.

 

 

Le conseiller communal Cédric Dupraz évoque cet important investissement

Taxe d'épuration à la hausse pour les usagers

La pilule pourrait être dure à avaler, mais la Ville n’a pas le choix d’augmenter en conséquence la taxe d’épuration à court terme. Cette taxe alimente un fond dédié uniquement à l’entretien et aux investissements en lien avec la STEP et les canalisations. Pourtant son montant actuel fixé à 2,63 francs le mètre cube ne suffit plus, puisque le Conseil communal doit régulièrement puiser dans les réserves. Dès 2019, la taxe passera à 3,8 francs par mètre cube, soit une hausse moyenne de 65 francs par personne. Une augmentation qui sera en partie compensée par une baisse de la taxe sur l’eau potable.

/lre


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus