Aux petits soins pour les blessés à la Fête des vendanges

De petites équipes qui se déplacent à pied, des postes de tri sanitaire pour traiter et rediriger ...
Aux petits soins pour les blessés à la Fête des vendanges

Pas facile de traverser pareille foule en ambulance... Pas facile de traverser pareille foule en ambulance...

De petites équipes qui se déplacent à pied, des postes de tri sanitaire pour traiter et rediriger les blessés et des gilets dits seconde chance pour protéger les ambulanciers : les aménagements mis en place par le Service d’incendie et de secours de Neuchâtel lors de la Fête des vendanges l’année passée ont fait leurs preuves. Leur objectif est de réduire les désagréments causés par la présence d’ambulances dans la foule. Le dispositif vise aussi une plus grande efficacité dans la prise en charge des blessés. Il est réutilisé dès vendredi lors de la 88e édition de la manifestation.

 

A pied pour venir à l’aide

Afin d’éviter les manœuvres compliquées et contraignantes des ambulances dans la foule compacte de la Fête des vendanges, le SIS de Neuchâtel a pris le parti d’envoyer des équipes de secours à pied afin qu’elles soient plus mobiles dans les rues de la ville. Ce sont des voltigeurs, explique le chef d’état-major Jacques Corthésy. Les équipes sont formées d’ambulanciers, de brancardiers et de volontaires au bénéfice d’une formation de first responder ou de samaritain. Le SIS lance d’ailleurs un appel aux personnes intéressées à les appuyer lors de la fête.

Une fois l’appel à l’aide reçu au 144, les voltigeurs se rendent sur le lieu de l’incident et s’occupent de la personne blessée sur place. Au besoin, ils la transportent vers l’un des centres de tri installés aux abords du périmètre de la manifestation. Ce système permet de réduire le nombre de sorties d’ambulances inadéquates, de trier correctement - et au calme - les pathologies dans les postes de tri, ainsi que de régulariser le flux des patients jusqu’à l’hôpital.

L’an passé, le SIS s'est engagé dans 198 interventions, dont seulement 40 transports aux urgences. En 2011, le nombre de sortie d’ambulance s’élevait à nonante-sept. /aes


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus