Les journalistes n'ont pas la cote chez les jeunes

Moins d'un jeune sur cinq entre 15 et 25 ans fait confiance aux journalistes pour parler de ...
Les journalistes n'ont pas la cote chez les jeunes

Moins d'un jeune sur cinq entre 15 et 25 ans fait confiance aux journalistes pour parler de politique. C'est le résultat d'un sondage commandé par Easyvote et la Fédération suisse des parlements des jeunes

Christian Georges, organisateur de la Semaine des médias. Christian Georges, organisateur de la Semaine des médias.

Seuls 17% des jeunes âgés de 15 à 25 ans font confiance aux journalistes pour parler de politique. Tel est le résultat d'un sondage commandé par Easyvote et la Fédération suisse des parlements des jeunes et réalisé par GFS Berne. Plus de 1'270 jeunes ont été interrogés dans 15 cantons différents. Selon le sondage, les médias classiques ont perdu de l'importance, tout comme Facebook qui perd la confiance des jeunes en matière de politique.

Pour Christian Georges, collaborateur scientifique à la Conférence latine de l'instruction publique et organisateur de la Semaine des médias à l'école, ce sondage est à prendre avec des pincettes. Il révèle toutefois une tendance affirmée et Christian Georges estime que les nouvelles technologies ont leur part de responsabilité :

Selon le sondage, les jeunes de 15 à 25 ans s'informent en conséquence de plus en plus rarement sur les évènements politiques. Pour Christian Georges, les jeunes doivent eux-mêmes se donner la peine de consulter l'actualité:

Enfin, l'organisateur de la Semaine des médias à l'école estime que les jeunes ont perdu l'habitude de s'informer :

/mmi


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus