Une petite révolution se profile dans les lycées neuchâtelois

Dès la prochaine rentrée, les trois lycées du canton vont changer de noms. L’idée est de mettre ...
Une petite révolution se profile dans les lycées neuchâtelois

Dès la prochaine rentrée, les trois lycées du canton vont changer de noms. L’idée est de mettre en avant des personnalités féminines neuchâteloises et de renforcer la cohésion cantonale

 Le Lycée Denis-de-Rougemont s'appellera Lycée Jenny Humbert-Droz dès la rentrée d'août 2018.

Les autorités neuchâteloises veulent offrir davantage de visibilité à l’action des femmes et renforcer la cohésion cantonale. C’est pourquoi le département de l’éducation a décidé de renommer les trois lycées neuchâtelois à partir de la prochaine rentrée.

Le Lycée Blaise Cendrars à La Chaux-de-Fonds prendra le nom de Tilo Frey, première conseillère nationale neuchâteloise élue en 1971 et membre du Parti radical. À Neuchâtel, le Jean-Piaget va s’appeler Lycée Raymonde Schweizer, première députée neuchâteloise, élue en 1960 sous les couleurs socialistes. Enfin toujours à Neuchâtel, le Denis-de-Rougemont s’intitulera Lycée Jenny Humbert-Droz, qui a fondé le parti communiste suisse avant de rejoindre les rangs du PS.

Les lycées du Littoral porteront donc les noms de personnalités du haut du canton alors que c’est l’inverse pour le lycée des Montagnes dans l’idée de renforcer la cohésion cantonale. /jpp

Le choix des trois nouveaux noms des lycées expliqué par la conseillère d’Etat neuchâteloise en charge du département de l’éducation, Monika Maire-Hefti


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus