Naissance d’un paresseux au Papiliorama

Un paresseux a vu le jour en début d’année au Papiliorama de Chiètres. C’est le neuvième représentant ...
Naissance d’un paresseux au Papiliorama

Un paresseux a vu le jour en début d’année au Papiliorama de Chiètres. C’est le neuvième représentant de son espèce au sein de l’institution

Photo : Papiliorama Photo : Papiliorama.

Ce n’est pas parce qu’on est paresseux qu’on ne fait pas de galipettes ! Une famille de paresseux du Papiliorama à Chiètres s’est agrandie en début d’année. Une femelle de huit ans a donné naissance à son quatrième petit. Les visiteurs du Nocturama ont de bonnes chances d’observer la mère et l’enfant mais doivent se garder de les toucher : les paresseux n’hésitent pas à mordre pour se défendre.

Il est trop tôt pour savoir si le nouveau-né est un mâle ou une femelle. En effet, la mère porte son petit en permanence et il faut attendre qu’il la quitte avant de le manipuler et de connaître son sexe.

Les neuf paresseux du Nocturama font partie de l’espèce à deux doigts, qui peuvent atteindre une taille de 85 centimètres et peser jusqu’à 8 kilos. /comm-mwi


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus