Amnesty épingle la Police neuchâteloise

La Police neuchâteloise épinglée par Amnesty International. À la suite de la présentation du ...
Amnesty épingle la Police neuchâteloise

Amnesty International dénonce l'usage de cagoules par la Police neuchâteloise dans le cadre de refoulements de requérants d'asile. Les forces de l'ordre admettent un cas isolé et évoquent des questions sanitaires

Le siège de la Police neuchâteloise, à Vauseyon. Le siège de la Police neuchâteloise, à Vauseyon.

La Police neuchâteloise épinglée par Amnesty International. À la suite de la présentation du rapport annuel de l’association, en février, une juriste de l’ONG a mentionné l’usage de cagoules lors du renvoi d’un requérant par les forces de l’ordre neuchâteloises.

Le commandant Pascal Lüthi reconnaît le cas mais tempère. Ses hommes ont dû refouler une personne porteuse d’une maladie facilement transmissible. L'individu était connu pour cracher sur les gens. Par mesure de sécurité et n’ayant pas de masques médicaux, les hommes en uniforme ont préféré enfiler leur cagoule pour se protéger.

Selon Pascal Lüthi, il s’agit d’un cas isolé. Il précise que les policiers chargés du refoulement sont tous des volontaires qui suivent une formation spéciale. /cwi


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus