La relance par les investissements dans la culture et la mobilité

Investir dans la culture et la mobilité pour sortir le canton de Neuchâtel de la sinistrose ...
La relance par les investissements dans la culture et la mobilité

Investir dans la culture et la mobilité pour sortir le canton de Neuchâtel de la sinistrose. Le Parti socialiste neuchâtelois, réuni samedi aux Geneveys-sur-Coffrane, a voté une résolution allant dans ce sens

Florence Nater, présidente du PSN. Florence Nater, présidente du PSN.

Le Parti socialiste neuchâtelois, réuni samedi en congrès aux Geneveys-sur-Coffrane, mise sur l’audace plutôt que l’austérité. La centaine de délégués présents a adopté une résolution où culture et mobilité jouent les premiers rôles. Le texte demande que pour chaque franc économisé de manière pérenne sur le fonctionnement de l’Etat, un franc au moins soit investi dans un programme ambitieux de relance. Un programme qui passe par la culture au sens large, et la mobilité, là aussi au sens large, comme la mobilité des idées. La culture doit être considérée comme un lien fédérateur, un facteur d’intégration. La mobilité passe évidemment par Mobilité 2030, acceptée en votation par la population neuchâteloise, mais il est aussi nécessaire de renforcer la notion d’agglomération. Cette résolution souhaite donner un nouvel élan au canton de Neuchâtel et le sortir de ce climat de sinistrose.

Pour le Parti socialiste l’équilibre budgétaire doit être atteint, mais pas dans la précipitation et sans faire de dégâts sur les plus démunis et la formation. Le PSN a déclaré à l’unanimité qu’il ne fallait pas économiser dans l’école obligatoire. /sma


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus