Du bon monde à la Case à Chocs

Une cinquantaine d’événements sont au programme de la salle de concert neuchâteloise d’ici ...
Du bon monde à la Case à Chocs

Une cinquantaine d’événements sont au programme de la salle de concert neuchâteloise d’ici le mois de mai

De belles soirées en perspective à la Case à Chocs de Neuchâtel. De belles soirées en perspective à la Case à Chocs de Neuchâtel.

Il y a en aura comme d’habitude pour tous les goûts. La Case à Chocs à Neuchâtel a levé le voile mercredi sur son programme de mi-saison qui va de février à mai. À l’affiche, une cinquantaine de dates qui explorent les tendances des courants musicaux les plus brûlants.  

Focus sur la musique pop pour cette deuxième partie de saison. De nouveaux courants émergent avec notamment des artistes francophones qui se réapproprient la chanson française en y injectant de la musique électronique. Un nouveau label de soirée voit le jour qui s’intitule « Pop Délicieuse ». Il sera inauguré par la Biennoise Phanee de Pool le 2 février.

Le hip-hop ne sera pas en reste avec le jeune rappeur français Melan qui viendra présenter son nouvel album « Abandon sauvage » le 3 février.

Le reggae, qui avait été réintroduit l’an dernier, aura également sa place. La révélation française du genre, Naâman, se produira le 10 mars.

Et puis depuis de nombreuses années, la Case à Chocs est un temple de la musique électronique. Acid Arab ou encore Rone seront les têtes d’affiche, respectivement le 16 février et le 16 mars.

Enfin, il ne faut pas oublier la scène régionale qui aura une place de choix dans cette programmation avec une prédominance du rock.

La programmation de cette mi-saison sera en ligne jeudi dès midi sur le site internet de la Case à Chocs.

 

Fréquentation en hausse

La Case à Chocs reste un lieu très bien fréquentée. En 2017, 34'000 entrées ont été comptabilisées, soit 2'000 de plus qu’un an auparavant. /jpp


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus