Les camps de ski ne sont pas en danger dans le canton

Alors que les camps de ski devront être pris en charge par les collectivités publiques en Suisse ...
Les camps de ski ne sont pas en danger dans le canton

Alors que les camps de ski devront être pris en charge par les collectivités publiques en Suisse et non par les parents, plusieurs cantons craignent de devoir annuler ces semaines, faute d'argent. Le canton de Neuchâtel ne doit pas revoir sa loi scolaire

 L'arrêt du Tribunal fédéral interdit d'obliger les parents à payer plus de 80 francs pour un camp de ski obligatoire.

Les camps de ski ne vont pas disparaître dans le canton de Neuchâtel ou du moins pas dans un avenir proche. À la suite de la parution d’un nouvel arrêt du Tribunal fédéral (TF) en décembre 2017, certaines craintes ont été émises dans tout le pays. Toutefois, dans le canton de Neuchâtel l’organisation des semaines blanches n’est pas menacée.

Selon l’arrêt, les activités extrascolaires obligatoires ne doivent pas excéder 80 francs par semaine pour les parents d’élèves, en vertu de la gratuité de l’école publique en Suisse.

 

Parents pas obligés de payer

Sur le territoire neuchâtelois, les camps de ski sont proposés à l’échelle des centres scolaires, mais ils ne sont, en principe, pas obligatoires. Une famille est libre d’inscrire ou non son enfant à une telle semaine. En cas de besoin, elle peut aussi demander une aide financière à l’établissement, explique Jean-Claude Marguet, chef du service de l’enseignement obligatoire neuchâtelois.

Rien ne change au niveau du canton. Cependant, les centres scolaires vont devoir vérifier si leurs règlements sont en adéquation avec ce nouvel arrêt du TF. /ali


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus