Comoedia : succès d’un théâtre loclois

La troupe locloise repart pour une saison théâtrale en présentant « Pauvres pêcheurs ». Les ...
Comoedia : succès d’un théâtre loclois

La troupe locloise repart pour une saison théâtrale en présentant « Pauvres pêcheurs ». Les comédies ou vaudevilles jouées au théâtre de la Combe-Girard réunissent chaque année près de 4000 spectateurs

La troupe locloise remonte sur scène cette année avec La troupe locloise remonte sur scène cette année avec "Pauvres pêcheurs" d'Anny Daprey. (photo: Alain Stalder)

Au premier abord, on se croirait face à un hangar agricole. Mais très vite le doute n’est plus permis. L’antre de la troupe Comoedia se niche ici, au pied de la Combe-Girard au Locle, une des dernières bâtisses lorsqu’on prend la route de La Sagne. Cela fait près de 30 ans que le groupe a fait de ce lieu sa salle de spectacle, en l’améliorant chaque année au gré de ses moyens financiers et de ses envies.

Comoedia, c’est une histoire à succès. Cette formation amateure fait l’exploit de remplir chaque année en un temps record une quarantaine de représentations en montant des pièces dites de boulevard. Un style de théâtre qui privilégie la comédie et les portes qui claquent, comme c’est souvent le cas sur les…boulevards parisiens. Cette année ne fait pas exception. Les locations pour « Pauvres pêcheurs », une comédie en trois actes de la Française Anny Daprey, ont bien marché et des supplémentaires seront bientôt prévues.

Ce succès de ce style de pièces de théâtre, par ailleurs peu présent dans les programmations des grands théâtres neuchâtelois, se mesure aussi dans beaucoup d’autres petites salles de villages neuchâtelois. Des Brenets au Landeron en passant par La Sagne, d’autres troupes parviennent aussi à réunir le public.

Au Locle, le président et metteur en scène de Comoedia tente une explication. Jean-François Droxler :

/lre


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus