Rétro : fait divers sordide en mars

Le mois de mars a été marqué par l’arrestation d’une mère suspectée d’infanticide en France ...
Rétro : fait divers sordide en mars

Le mois de mars a été marqué par l’arrestation d’une mère suspectée d’infanticide en France voisine, par une décision rarissime de la Cour pénale et par la volonté de créer une aire d’accueil pour les gens du voyage suisses

Un fait divers qui fait froid dans le dos a secoué la région à la mi-mars. Les faits se sont produits à Pontarlier, en France voisine. Une mère de famille est suspectée d'avoir tué ses trois nourrissons à leur naissance. Son compagnon a prévenu la police. Le couple a été placé en garde à vue. Les explications de Julien Hirt.

À la suite de la garde à vue, la mère a été mise en examen pour homicides aggravés. Le père a été remis en liberté. L’affaire n’a pas encore été jugée.

 

Acquittement devant la Cour pénale

Fait rarissime, la Cour pénale de Neuchâtel casse, fin mars, un jugement rendu en première instance. Les juges de deuxième instance ont acquitté un ancien entraîneur de football et ancien cadre de Neuchâtel Xamax accusé d'actes d'ordre sexuel et de contraintes sexuelles avec des enfants. L’homme avait été condamné à huit mois de prison avec sursis pendant deux ans par le Tribunal régional à Boudry.

Les juges cantonaux estiment que des doutes importants subsistent. Trois anciens juniors accusaient le prévenu de gestes déplacés en 2005, 2011 et 2012. Il est très rare que la Cour pénale casse un verdict de première instance. Jean-Marie Röthlisberger, l’un des avocats de la défense.

La partie civile n’ayant pas fait recours au Tribunal fédéral, le jugement est définitif.

 

Gens du voyage à Vaumarcus

C’est également en mars que la commune de Vaumarcus annonce qu’elle va accueillir à partir du mois de juin les gens du voyage suisses dans le canton de Neuchâtel.

Le terrain est mis à disposition de l'État, mais des oppositions empêchent encore les Yéniches de s’y installer. Olivier Bovey, conseiller communal à Vaumarcus, nous explique pourquoi les autorités soutiennent ce projet.

Lorsque la commune a annoncé cette ouverture, elle a organisé une séance d’information pour la population. La trentaine d'habitants présents avaient de nombreuses questions, mais ils semblaient plutôt motivés par le projet. Marie Vuilleumier a recueilli leur réaction en fin de soirée.

Le gouvernement a toujours l'intention d'ouvrir une aire de passage permanente pour les gens du voyage suisses à Vaumarcus. Il tente actuellement de faire lever les oppositions.

Début novembre, le Conseil d’État neuchâtelois a dévoilé une loi qui règle les modalités de stationnement des gens du voyage. Le gouvernement a décidé de légiférer pour définir un cadre rigoureux, et limiter les éventuels problèmes de cohabitation entre sédentaires et nomades. Cette loi détermine où et comment peuvent s'installer les gens du voyage, et à quelles conditions la police est mandatée pour évacuer un campement. Les précisions de Marie Vuilleumier.

Cette loi devrait entrer en vigueur au premier semestre 2018. /réd


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus