Augmentation de la taxe auto moins brutale pour les automobilistes

Des négociations menées notamment par le TCS Neuchâtel et le Conseil d’Etat ont abouti à une ...
Augmentation de la taxe auto moins brutale pour les automobilistes

Des négociations menées notamment par le TCS Neuchâtel et le Conseil d’Etat ont abouti à une baisse des recettes de la taxe auto cantonale pour 2018. L’augmentation sera répartie sur quatre ans

SCAN Le bâtiment du Service cantonal des automobiles et de la navigation à Malvilliers. (photo: archives)

La taxe auto retenue au 1er janvier 2018 sera moins élevée que prévu. Des négociations menées notamment par le TCS Neuchâtel et le Conseil d’Etat neuchâtelois ont abouti à ce résultat. Cette proposition du Conseil d’Etat acceptée par le TCS permet d’éviter le lancement d’un référendum.

C’est donc un renversement de situation par rapport au vote du Grand Conseil en novembre. Le Parlement avait voté une augmentation de la taxe de base de 173 francs à 250 francs, d'une part pour compenser une perte de recettes et d’autre part pour garantir l’entretien des routes.  

Selon un communiqué du TCS Neuchâtel publié ce mercredi, les recettes de la taxe auto seront donc fixées à 46 millions pour 2018, au lieu des 47 millions initialement prévus par le Grand Conseil, soit une baisse de 40%. Pour les automobilistes, la taxe de base retenue sera de 205 francs au 1er janvier prochain. L’adaptation est lissée sur quatre ans en parallèle à l'augmentation du parc de véhicules et la taxe atteindra les 250 francs prévus seulement en 2021.  /comm-lre

 


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus