Vague de campagnols à l’horizon

Les campagnols terrestres affutent leur armes, leur population devrait exploser d’ici peu. ...
Vague de campagnols à l’horizon

La pullulation des campagnols terrestres, c'est pour bientôt estime l’office phytosanitaire cantonal. La vague revient tous les 5 à 7 ans, sans qu’il soit possible de l’endiguer. Certaines mesures peuvent par contre l’atténuer

 La population du campagnol terrestre est en augmentation. La pullulation est proche estime l'office phytosanitaire cantonal.

Les campagnols terrestres affutent leur armes, leur population devrait exploser d’ici peu. L’office phytosanitaire cantonal qui surveille de près la population est catégorique, on est en phase ascendante vers une pullulation. Amateur de dents-de-lion, de trèfle violet et de luzerne, l’animal a vite fait de saccager une prairie.  

Tous les 5 à 7 ans, ce petit rongeur connaît une explosion démographique, sans qu’il soit possible de l’éviter. Tout au plus des mesures permettent d’atténuer l’ampleur de la déferlante. Les moyens de lutte sont directs, comme les trappes ou le gaz insufflé dans les galeries, ou indirects. Il s’agit ici de favoriser la présence de prédateurs à proximité des prairies infestées. Parmi ceux-ci, les rapaces qui peuvent manger entre 10 et 20 campagnols par nuit. Ce n'est pas négligeable lorsqu’on sait qu’un couple de rongeurs peut produire jusqu’à 100 rejetons par année. L’office phytosanitaire recommande aux agriculteurs d’installer des perchoirs à rapace. Des mâts d’au moins deux mètres de haut surmonté d’un support perpendiculaire. Ces installations offrent aux chouettes, milans et buses un poste de chasse à l’affût, un endroit où ils se sentent en sécurité et duquel ils peuvent facilement prendre leur envol.

Le chat reste le chasseur de campagnols terrestre le plus efficace. L’hermine est également une bonne candidate, mais l’augmentation de sa population suit celle du campagnol terrestre. /cwi


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus