Fermeture de la HEM: réactions

C'est l'une des mesures d'économies les plus emblématiques du programme de législature du Conseil ...
Fermeture de la HEM: réactions

C'est l'une des mesures d'économies les plus emblématiques du programme de législature du Conseil d'Etat neuchâtelois: la fermeture de la Haute Ecole de Musique. Notre tour des réactions

 La décision de fermer le site neuchâtelois de la Haute Ecole de Musique risque notamment de nuire à l'enseignement musical dans le canton, selon le directeur de la HEM, Philippe Dinkel.

Le Conseil d’Etat neuchâtelois veut enclencher une spirale positive pour le canton de Neuchâtel, mais cela passera par des décisions douloureuses. Parmi les mesures prévues pour y parvenir figure la fermeture du site neuchâtelois de la Haute école de musique dès 2021. La conseillère d’Etat en charge du dossier, Monika Maire-Hefti :

Explications de la conseillère d'Etat Monika Maire Hefti

Un accompagnement individuel sera proposé aux enseignants qui perdent leur mandat au sein de la Haute école de musique à Neuchâtel. Les professeurs ont été convoqués mercredi matin pour une séance hier soir. Une manière de faire qu’ils jugent scandaleuse. En ce qui concerne la fermeture à proprement dite, la question peut être posée, comme le reconnaît Marc Pantillon, professeur à la HEM :

Réaction du professeur de la HEM, Marc Pantillon

Les enseignants sont prêts à se battre pour maintenir la HEM. Ils ont déjà pris contact avec certains députés et monteront au Château mardi lors de la session du Grand Conseil sur l’entrée en matière du budget de l’Etat.

De son côté, le directeur de la Haute Ecole de Musique de Genève et Neuchâtel regrette cette décision et ne cache pas sa tristesse. Philippe Dinkel estime qu’une telle fermeture aura une incidence sur la vie culturelle du canton. La disparition de la filière professionnelle est aussi dommageable pour l’ensemble de la formation musicale en terre neuchâteloise. Philippe Dinkel :

Réaction du directeur de la HEM, Philippe Dinkel

La direction de la HEM précise vouloir faire tout son possible pour reclasser les professeurs qui risquent de perdre leur emploi. Même message de la part de Luciana Vaccaro, rectrice de la HES-SO dont dépend la HEM Genève Neuchâtel. Elle ne cache pas sa «tristesse» car la culture s'appauvrit dans le canton de Neuchâtel. Malgré tout, elle affiche son « empathie» à l'égard des autorités, forcées de prendre des décisions douloureuses en période de vaches maigres. Malgré tout, Luciana Vaccaro affirme que l'offre de la HEM à Genève ne sera pas touchée et que les élèves du site neuchâtelois pourront achever sans entrave leur cursus. /sbe-sma-gwe


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus