Une journée pour mieux cerner le diabète

La 22e Journée romande du diabète se tient samedi. Plus de 100'000 personnes sont concernées ...
Une journée pour mieux cerner le diabète

La 22e Journée romande du diabète se tient samedi. Plus de 100'000 personnes sont concernées par cette maladie en Suisse romande

diabète

Environ 100'000 personnes souffrent de diabète en Suisse romande ; un chiffre mis en avant à l’occasion de la 22e Journée romande du diabète qui se tient samedi. Des conférences et des ateliers sont organisés pour l’occasion à l’Ecole polytechnique fédérale de Lausanne.

Cette journée permet de rappeler qu’il existe deux types de diabète, qui sont liés, soit à une absence, soit à un manque d’une hormone qu’est l’insuline, qui a pour mission de faire passer le sucre du sang aux cellules. 

Le défi est dès lors de contrôler le taux de sucre dans le sang des patients mais il y a un autre enjeu fondamental. Entretien avec Giacomo Gastaldi, docteur adjoint au service de diabétologie-endocrinologie des Hôpitaux universitaires de Genève :

Des complications peuvent survenir sur le plus long terme si le taux de sucre dans le sang reste élevé. Les vaisseaux se bouchent, en premier lieu ceux des yeux et des reins, puis c’est au tour des artères principales qui irriguent le cerveau et le cœur de s’obstruer. Pour le Dr. Giacomo Gastaldi, il est dès lors essentiel d’avoir une bonne hygiène de vie, de s’assurer une alimentation équilibrée et de s’adonner à une activité physique régulière pour limiter l’obésité et les risques de diabète qui en découle.

Comme l’indique le Dr Giacomo Gastaldi, toute personne qui présente une forte fatigue, qui a perpétuellement soif, qui doit uriner très fréquemment et qui perd du poids doit immédiatement consulter son médecin. Il s’agit-là des quatre signaux d’un probable diabète. /sbe


Actualisé le

 

Actualités suivantes