Enveloppe des subsides LAMal maintenue

Le canton de Neuchâtel maintient les subsides 2018 à l’assurance-maladie au niveau de ceux ...
Enveloppe des subsides LAMal maintenue

Le canton de Neuchâtel maintient les subsides 2018 à l’assurance-maladie au niveau de ceux de 2017. Un montant de 128 millions de francs est inscrit au budget

 Le montant des subsides distribués dans le canton de Neuchâtel est en constante augmentation. Le nombre de bénéficiaire est relativement stable depuis 2015, avec un peu plus de 44'000 personnes qui touchent un subside.

Face à la hausse des primes de l’assurance-maladie (+5,4%), le canton de Neuchâtel maintient ses subsides. Le Conseil d’Etat a inscrit un montant de 128 millions de francs au budget 2018, contre 124 millions en 2017.

Les aides seront globalement maintenues l’an prochain, au même niveau qu’en 2017. Les familles auront droit à un coup de pouce supplémentaire, avec une augmentation de cinq francs par mois pour les enfants en catégorie OSL, ainsi que pour les jeunes adultes et les adultes en formation initiales.

Des mesures d'optimisation sont prises pour économiser. Principale nouveauté : le passage de l’automaticité à la quasi-automaticité dans le processus d’octroi des subsides. Si les bénéficiaires se voyaient octroyer jusqu'ici automatiquement une subvention sur la seule base de leur dernière déclaration fiscale, ils devront désormais confirmer l'exactitude des données dans les 30 jours via un coupe-réponse.

 

Un sombre avenir pour les subsides ?

Le Conseil d'Etat s'inquiète du peu de progression de la participation financière de la Confédération en matière de subside, notamment en la comparant avec la part supportée par le canton et les communes. Il met aussi le doigt sur ce qu'il considère être une distortion du droit fédéral. En effet, la Confédération subventionne l'assurance maladie d'environ 300 francs par an et par habitant. Ce subside est le même pour tous les cantons. Or, le système avantage clairement les cantons où il y a le moins de bénéficiaires. Neuchâtel est donc fortement pénalisé puisque l'entier du subside fédéral est mobilisé pour financer les primes des bénéficiaires de prestations complémentaires. Une correction urgente est demandée aux Chambres fédérales. En cas de refus, le canton pourrait bien devoir réduire drastiquement les subsides ces prochaines années. /comm-mwi-dsa

Loading...

Loading...


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus