L’ancienneté des véhicules de tourisme récompensée

Une modification de la loi sur la taxe des véhicules automobiles entrera en vigueur le 1er ...
L’ancienneté des véhicules de tourisme récompensée

Le Grand Conseil neuchâtelois a adopté la semaine passée une modification de la loi sur la taxe des véhicules automobiles. Cette modification vise à mieux prendre en compte l’énergie grise

Comparatif de la perception de la taxe des véhicules automobiles par canton Comparatif de la perception de la taxe des véhicules automobiles par canton. (Photo d'arrière-plan Carlo D'Agnolo sur Unsplash.com)

Posséder plus longtemps son véhicule deviendra plus économique. Le Grand Conseil neuchâtelois a adopté la semaine passée une modification de la loi sur la taxe des véhicules automobiles allant dans ce sens. 

L'an prochain, la taxe de base sur les voitures de tourisme passera de 173 à 250 francs par année. A cette base, s’ajoute la part variable. Et la nouvelle formule de calcul de cet élément est aussi adaptée pour donner un peu plus de poids à l'âge du véhicule par rapport aux émissions de CO2. Cette modification vise à prendre en compte l’énergie grise. La part énergie grise passera ainsi de 8 à 15 francs par année supplémentaire du véhicule. Ainsi, les voitures anciennes pénalisées en 2014 par l’introduction de la nouvelle taxe ne le seront pas une fois de plus par l’augmentation de la part fixe. Les véhicules de 13 ans et plus verront ainsi leur taxe diminuer.

Pour économiser sur sa facture, il ne suffit pas uniquement d’acheter un véhicule avec de faibles émissions de CO2, mais il est également intéressant de le garder le plus longtemps possible.

La perception de la taxe ne permet aujourd’hui plus de couvrir les frais d’entretien des routes. Avec ce projet, le montant de 47 millons francs, indispensable à l'entretien des routes, doit pouvoir être atteint.

En comparaison avec ses cantons voisins, Neuchâtel reste dans la moyenne. Les plus à plaindre sont les Vaudois: dans leur canton, la taxe est déterminée en fonction du poids total et de l'émission de CO2 pour les véhicules automobiles. Si les Neuchâtelois sont dans la moyenne, ce n’est pas par hasard. Cette modification prévoit que le revenu total doit rester proche de la moyenne nationale, avec une marge de manoeuvre de 7 %. \eso


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus