Un monde de marionnettes empreint de gravité

La 17e édition du festival international marionNEttes prend son envol ce vendredi à Neuchâtel ...
Un monde de marionnettes empreint de gravité

La 17e édition du festival international marionNEttes prend son envol ce vendredi à Neuchâtel. Le public pourra découvrir une vingtaine de spectacles traitant de thématiques assez lourdes pour la plupart

Le spectacle Kamp plonge le spectateur au coeur du camp de concentration d'Auschwitz. (Photo : Herman Helle). Le spectacle Kamp plonge le spectateur au coeur du camp de concentration d'Auschwitz. (Photo : Herman Helle).

Plongée dans le camp de concentration d’Auschwitz ou dans la guerre d’Espagne : les thématiques sombres dominent la 17e édition du festival international MarionNEttes. La manifestation ouvre ses portes ce vendredi au théâtre de La Poudrière à Neuchâtel et se poursuit jusqu’au 19 novembre. Environ vingt spectacles figurent au programme et sont présentés dans diverses salles à Neuchâtel, à La Chaux-de-Fonds et à Saint-Aubin.

La compagnie néerlandaise Hotel Modern proposera par exemple une reconstitution du camp de concentration d’Auschwitz habité de marionnettes à la figure évoquant Le Cri de Munch. Le spectacle Axe d’Agnès Limbos et de Thierry Hellin livrera au public la vision d’un couple décadent qui vit en huis clos dans la crainte du monde extérieur.

Un autre spectacle se saisit de l’affaire Landru, l’homme accusé d’avoir assassiné 11 femmes en France avant d’être exécuté en 1922.

Cette année, les organisateurs ont par ailleurs donné carte blanche à cinq artistes de la région avec une contrainte tout de même : leur création devait s’inscrire dans le thème de la manipulation. Il en ressort un Chantier petites formes.

On relèvera encore la venue du groupe de hip-hop allemand PuppetMastaz et de ses célèbres marionnettes vendredi 17 novembre à la Case-à-Chocs à Neuchâtel.

Le festival travaille depuis de nombreuses années à montrer que le monde des marionnettes n’est de loin pas réservé uniquement aux enfants. Le jeune public est toutefois lui aussi convié à venir découvrir les spectacles. Pour la directrice de la manifestation, Corinne Grandjean, le médium de la marionnette permet d’aborder des thématiques lourdes sans trop violemment interpeller le spectateur.

Corinne Grandjean a par ailleurs le rêve de développer des collaborations avec d’autres festivals similaires en Allemagne et en France pour favoriser la création dans le domaine des marionnettes ; une manière aussi « d’élargir le festival neuchâtelois sans lui faire perdre son identité », dit-elle. /sbe

La billetterie du festival international MarionNEttes a pris ses quartiers au centre ville de Neuchâtel. La billetterie du festival international MarionNEttes a pris ses quartiers au centre ville de Neuchâtel.


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus