Opération antiterroriste en France : ramification à Neuchâtel

Des perquisitions ont été réalisées dans le canton de Neuchâtel dans le cadre d’opérations ...
Opération antiterroriste en France : ramification à Neuchâtel

Des perquisitions ont été réalisées dans le canton de Neuchâtel dans le cadre d’opérations antiterroristes lancées mardi en France dans les Alpes-Maritimes

Des opérations antiterroristes ont été lancées mardi dans les Alpes-Maritimes, où des interpellations ont été menées à Menton, dans la région parisienne et en Suisse, a-t-on appris de sources judiciaire. Dix personnes âgées de 18 à 65 ans ont été interpellées.

Elles ont été placées en garde à vue - neuf en France et une en Suisse - à la suite de ces opérations menées dans le cadre d'une information judiciaire ouverte en juillet, a-t-on ajouté de même source. Une équipe commune d'enquête avait été mise en place avec les autorités suisses.

Le Ministère public de la Confédération (MPC) a confirmé l'information dans un communiqué. « Plusieurs perquisitions ont été opérées aujourd'hui dans les cantons de Neuchâtel et de Vaud et l'un des deux prévenus a été arrêté », précise le MPC.

L'information judiciaire visait des faits susceptibles d'être qualifiés « d'association de malfaiteurs terroriste criminelle et provocation directe à la commission d'un acte de terrorisme par un moyen de communication au public en ligne ».

 

Activités sur Telegram

Les investigations ont permis d'identifier un individu en Suisse qui avait une activité « particulièrement soutenue sur les réseaux sociaux » (Telegram), a dit la source judiciaire. Elles ont mis en évidence que cet individu avait, dans ce cadre, des contacts avec des individus demeurant en France avec lesquels il évoquait notamment des projets d'actions violentes aux contours mal définis à ce stade, selon cette source.

L'une des personnes arrêtées en France fait partie des individus visés par la procédure suisse. Les perquisitions et les auditions, qui ne font que commencer, visent à permettre de préciser les contours des projets qu'ils nourrissaient, a-t-on conclu de source judiciaire. /ATS-mwi

 


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus