Ils vont communiquer pour l'Etat de Neuchâtel

La chancellerie d’État a dévoilé sa nouvelle équipe chargée des relations extérieures et de ...
Ils vont communiquer pour l'Etat de Neuchâtel

La chancellerie d’État a dévoilé sa nouvelle équipe chargée des relations extérieures et de la communication à partir de janvier 2018. Les sept personnes choisies auront pour mission de renforcer l'image du canton de Neuchâtel et son rayonnement, notamment via les supports digitaux

 La nouvelle équipe chargée de communiquer pour l'Etat de Neuchâtel: (de gauche à droite) Gian-Valentino Viredaz, Dominique Guyot, Grégoire Corthay, Julien Humbert-Droz, Pierre-Yves Jeanneret, Madeline Zosso, Basile Weber (Image: Chancellerie de l'Etat de Neuchâtel)

La nouvelle équipe chargée des relations extérieures et de la communication du Canton de Neuchâtel est connue. La Chancellerie d’État a dévoilé les sept profils retenus. Ils ont pour mission « de moderniser la politique d’information de l’État et de la faire entrer dans l’ère digitale, d’améliorer la visibilité de Neuchâtel, de renforcer l’image du Canton et de développer son influence au niveau fédéral ».

 

Des recrues à l’interne et à l’externe

Trois des sept membres de l’équipe travaillent déjà pour l’État de Neuchâtel. Dominique Guyot, chargée de l’événementiel, garde les mêmes attributions. Pierre-Yves Jeanneret, entré à la Chancellerie en 2005 en tant que gestionnaire de sites web, s’occupera de lancer le nouveau portail en ligne de l’État. Quant à Madeline Zosso, membre de l’équipe du programme des réformes de l’État de Neuchâtel, elle a été choisie en tant que conceptrice-rédactrice. Elle sera secondée par un nouveau venu, en la personne de Basile Weber, qui a notamment travaillé en tant que journaliste pour L’Express/L’Impartial.

Un autre journaliste, Grégoire Corthay, devient le modérateur social pour assurer la présence du Canton sur les réseaux sociaux. Une mission qu'il a déjà assurée notamment au quotidien La Liberté durant cinq ans. La communication audiovisuelle de l’État sera de la responsabilité du Chaux-de-Fonnier Julien Humbert-Droz.

 

Un expert en relations extérieures

Enfin, le Canton se dote d’un expert en relations extérieures en la personne de Gian-Valentino Viredaz. Ce politologue et historien de formation âgé de 31 ans, maîtrise le français, l’anglais, l’allemand et « comprend parfaitement le suisse-allemand ». Il a mené diverses campagnes en Suisse et à l’étranger dans le domaine des politiques de développement.

Au total, cette nouvelle stratégie repose sur 5,5 postes équivalents plein temps et un budget d’un million de francs. /comm-gwe


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus