Une CCT oui, mais pas à n'importe quel prix

La CCT santé 21 coûte entre 15 et 16 millions de francs. Le peuple neuchâtelois se prononce ...
Une CCT oui, mais pas à n'importe quel prix

La CCT santé 21 coûte entre 15 et 16 millions de francs. Le peuple neuchâtelois se prononce le 26 novembre sur son maintien dans la Loi. Pour le groupe interpartis qui appelle à voter oui, cette convention de travail a une influence directe sur les primes maladie

Le PLR et l'UDC invitent la population à glisser deux « oui » dans l'urne le 26 novembre. Le PLR et l'UDC invitent la population à glisser deux « oui » dans l'urne le 26 novembre.

Le peuple neuchâtelois se prononce dans un mois jour pour jour sur le maintien dans la Loi sur la santé de la Convention collective de travail santé 21. Pour le groupe interpartis, composé de l’UDC et du PLR, s’il refuse le 26 novembre les deux textes qui lui sont soumis, il devra accepter d’en payer les prix, soit, entre 15 et 16 millions de francs par année. Ce qui a une incidence directe sur les coûts de la santé et de là, sur les primes d’assurance maladie, toujours selon le comité interpartis.

Les textes soumis au peuple demandent de mettre sur pied deux CCT distinctes dans le domaine de la santé : une pour le personnel soignant et une pour le personnel non soignant, que ce soit dans les établissements publics et privés. La gauche et les syndicats crient au démantèlement des conditions de travail, ce que réfute le groupe interpartis. Pour lui, il s’agit pour les partenaires sociaux de négocier des conditions de travail en fonction de sa pénibilité. Un cuisinier, un jardinier ou une infirmière ne sont pas soumis aux mêmes conditions de travail, il est donc juste que leur convention soit différente. Si le peuple glisse deux « oui » dans l’urne le 26 novembre, différentes CCT pourront être négociées. Et les établissements qui le désirent pourront continuer d’appliquer la CCT Santé 21, mais elle ne sera plus obligatoire pour obtenir des missions ou des subventions de l’Etat.

Pour vous faire une opinion sur le scrutin du 26 novembre, RTN organise un débat, mercredi 1er novembre dans la matinale entre 7h30 et 8 heures. À découvrir aussi un dossier spécial consacré à cette votation.

 


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus