"On est en Champions League en termes d'innovation"

Pour le conseiller d'Etat neuchâtelois en charge de l'Economie, Jean-Nath Karakash, le canton ...
"On est en Champions League en termes d'innovation"

Pour le conseiller d'Etat neuchâtelois en charge de l'Economie, Jean-Nath Karakash, le canton de Neuchâtel joue les premiers rôles au niveau international en termes d'innovation avec la création du réseau Microcity. Constat dressé à l'occasion du bilan du Service neuchâtelois de l'Economie

 Le pôle d'innovation de Microcity avec ses 1000 chercheurs compte parmi les réussites de la politique cantonale d'appui au développement économique.

Neuchâtel, pôle d’innovation en Suisse : même le New York Times en parlait mardi dans ses colonnes. Un article dédié au nouveau laboratoire d’innovation créé par le groupe Richemont à Microcity. Loin d’être anecdotique, cette mention prouve que des leaders mondiaux investissent dans le canton. Une fierté pour le Service neuchâtelois de l’économie, qui tirait ce matin le bilan de ses cinq dernières années d’activités. Le conseilller d'Etat en charge de l'économie, Jean-Nath Karakash, et son chef démissionnaire, Christian Barbier, ont dressé un état des lieux des accomplissements réalisés durant la dernière législature devant un parterre de partenaires issus d’entreprises ou d’organismes publics.

On peut retenir que les cinq dernières années ont été marquées par un changement de paradigme en matière d'appui au tissu économique neuchâtelois. Fini le temps de la promotion économique uniquement exogène. Désormais 80% des ressources du Service neuchâtelois de l'économie sont déployées pour les sociétés et PME existantes sur le territoire cantonal. L'Etat a pu affirmer son rôle de facilitateur auprès des acteurs publics et privés. À ce titre, 1000 contacts ont été noués. Une centaine de projets liés à l'innovation ont été accompagnés. De plus, une dizaine d'événements ont permis à la place économique neuchâteloise d'être promue.

 Le chef démissionnaire du Service de l'Economie, Christian Barbier, tire le bilan des cinq dernières années d'activités en matière d'appui au développement économique. Un état des lieux dressé devant des représentants d'entreprises et de collectivités publiques, réunis ce vendredi dans la salle du Grand Conseil.

Un travail de fond pas toujours facile à communiquer, ne serait-ce parce que les entreprises tiennent à une certaine discrétion. Malgré tout, plusieurs réalisations emblématiques aux quatre coins du canton font parler d'elles comme Celgene dans le Val-de-Travers, Cartier au Locle, Richemont à Microcity, le nouveau site de l'entreprise Fehr à La Chaux-de-Fonds, ou encore Nexans à Cortaillod.

De son côté, le conseiller d'Etat neuchâtelois, Jean-Nath Karakash, a conscience du manque de visibilité du travail réalisé par le Service de l'Economie et pourtant, ce ne sont pas les réussites qui manquent. Notre entretien:

Entretien avec Jean-Nath Karakash, conseiller d'Etat neuchâtelois

Propos recuellis par Gabriel de Weck. /gwe


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus