L’ours blanc pourrait rejoindre le Bois du Petit Château

Un déménagement du Musée d’histoire naturelle sur le site du zoo est à nouveau envisagé par ...
L’ours blanc pourrait rejoindre le Bois du Petit Château

Un déménagement du Musée d’histoire naturelle sur le site du zoo est à nouveau envisagé par la Ville de La Chaux-de-Fonds. Un rapport sera bientôt soumis au Conseil général

 Les animaux du Musée d'histoire naturelle devraient pouvoir quitter leurs dioramas en cours de démontage. Le dernier mot reviendra au Conseil général.

Les pensionnaires taxidermisés du Musée d’histoire naturelle de La Chaux-de-Fonds (MHNC) sont en passe de retrouver le sourire.  Alors que le projet de nouveau Zoo-Musée avait été momentanément mis de côté en raison de la crise financière, les collections pourraient finalement retrouver un lieu pour être valorisées : le bâtiment de l’Ancien-stand à deux pas du Bois du Petit Château.

C’est ce que nous a confirmé le conseiller communal en charge de la culture Théo Bregnard. Un rapport devrait être soumis au Conseil général de la Métropole horlogère avant la fin de l’année, avec un crédit adapté aux capacités actuelles d’investissement de la Ville, soit bien plus modeste que celui du projet initial. Par mesure d’économie, le projet light qui avait été présenté en 2006, après l’abandon du premier projet zoo-musée appelé Naturama, a été ressorti des tiroirs.

Même si le rapport est en cours de finalisation à l’interne, on sait déjà que la demande de crédit concernera deux points : d’une part il est envisagé de stocker une partie des collections au rez-de-chaussée du bâtiment, l'autre partie étant stockée dans des dépôts récemment aménagés par la Ville. D’autre part, une mise en valeur des collections dans une nouvelle muséographie pourrait voir le jour au premier étage, à proximité directe du parc zoologique, un des lieux touristiques les plus visités du canton de Neuchâtel. Une buvette et une boutique seraient aussi intégrées au projet.

 

Chantier impressionnant en cours

Du côté du bâtiment de l’Hôtel des postes, le chantier est impressionnant. « On entre véritablement dans la dernière ligne droite du déménagement » note Jean-Daniel Blant, conservateur-adjoint du Musée d’histoire naturelle. Au premier étage, il ne reste bientôt plus rien de l’ancienne galerie suisse, en particulier les dioramas qui mettaient en scène la faune locale, notamment le fameux loup de Pouillerel. Les décors en plâtre sont soigneusement démontés pour éventuellement être réutilisés, tandis que les animaux sont sortis de ces environnements artificiels pour être mis dans des caisses fabriquées sur mesure par les techniciens du musée.

Une fois cet étage terminé, le personnel du musée se concentrera sur les dioramas africains qui sont au rez-de-chaussée, où les vitres ont déjà été enlevées. Après cette étape, resteront encore à traiter les collections d’insectes, les travaux d’archivage et la bibliothèque. À noter que le bail de la poste, qui court jusqu’à juin 2018 est en phase de renégociation pour obtenir un délai supplémentaire. /lre

Reportage au coeur du démontage des dioramas du musée en compagnie de Jean-Daniel Blant

Le démontage des dioramas en photos


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus