Des abonnements pour profiter des infrastructures locales

Val-de-Travers tente de résister aux offres d’abonnement de ski dans les Alpes. A sa manière ...
Des abonnements pour profiter des infrastructures locales

Deux offres d'abonnement arrivent prochainement à échéance au Val-de-Travers et dans le Nord vaudois. Elles visent à retenir les clients dans la région

L'offre propose un accès aux piscines (ici, celle des Combes), patinoire et remontées mécaniques. L'offre propose un accès aux piscines (ici, celle des Combes), patinoire et remontées mécaniques.

Val-de-Travers tente de résister aux offres d’abonnement de ski dans les Alpes. A sa manière et avec ses infrastructures, la région propose un abonnement été/hiver commun (le VDT pass) entre piscines, patinoire et remontées mécaniques. Seule condition : réunir 1'000 adeptes d’ici samedi. Pour l’instant, l’objectif n’est pas atteint. Mais tout n’est peut-être pas encore perdu.

L’offre a été mise sur pied ce printemps par Destination Val-de-Travers, qui réunit les principaux prestataires touristiques de la vallée. Ils se sont inspirés de l’abonnement de saison de Saas Fee pour 222 francs lancé en 2016. Le tarif vallonnier est de 300 francs pour un adulte.

Ce lundi, alors qu’il reste cinq jours jusqu’à l’échéance, 39% de l’objectif est financé. Mais les responsables de la patinoire, des piscines et des remontées mécaniques vont se retrouver afin d’évoquer l’éventualité de délivrer tout de même les abonnements.

 

Version ski à Ste-Croix

De l’autre côté de Chasseron, les remontées mécaniques de Ste-Croix / Les Rasses se sont elles aussi lancées dans une offre spéciale d’abonnement de saison, appelé T’es royé. Différence : l’offre ne propose que du ski alpin. Du coup, le tarif est également différent : 99 francs pour un adulte et un enfant. L’objectif est de réunir 5'000 acquéreurs avant fin octobre. Lundi, un peu moins de 650 personnes s’étaient inscrites.

Là aussi, les responsables des remontées mécaniques ont lancé l’offre après avoir découvert celle de Saas Fee. A leurs yeux, la démarche offre aussi à la population l’opportunité de témoigner de son soutien à la station.

Si l’objectif n’est pas atteint à fin octobre, les responsables de la station évalueront l’opportunité de délivrer tout de même les abonnements. L’an prochain, ils pourraient étendre l’offre à d’autres partenaires vaudois. /aju

Entretien avec Henri Criblez, président des remontées mécaniques de Ste-Croix / Les Rasses.


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus