Le NHOJ jugé indispensable

Pour l’Association apolitique qui soutient le NHOJ, il est impératif que le peuple l’approuve ...
Le NHOJ jugé indispensable

L’Association apolitique Oui au NHOJ, qui défend le projet de regroupement de la justice dans un seul bâtiment à La Chaux-de-Fonds, estime qu’il est économique, idéalement situé et fonctionnel. Le peuple se prononce le 24 septembre sur un crédit de 48,5 millions de francs

La place de la Gare telle qu'imaginée dans le projet du Nouvel Hôtel Judiciaire. Source : Isler Gysel Architekten, Zürich La place de la Gare telle qu'imaginée dans le projet du Nouvel Hôtel Judiciaire. Source : Isler Gysel Architekten, Zürich

Le Nouvel hôtel judiciaire est jugé indispensable.

Pour l’Association apolitique qui soutient le NHOJ, il est impératif que le peuple l’approuve le 24 septembre. Le projet, devisé à 48,5 millions de francs, prévoit de regrouper la justice sous un seul toit, à La Chaux-de-Fonds. Pour l’Association, le NHOJ est économique, idéalement situé et fonctionnel.

 

Exiguïté et vétusté des locaux actuels

Les locaux actuels ne sont plus adéquats. Non seulement ils sont vétustes et pas sécurisés, mais en plus, ils sont trop exigus. Depuis la nouvelle organisation judiciaire, le nombre de magistrats a été multiplié par trois sans surface supplémentaire pour les accueillir. Le nouveau bâtiment permettra aussi de garantir la confidentialité nécessaire au bon déroulement de la justice, ce qui n’est pas le cas actuellement. Autre argument des partisans : les parties plaignantes et les prévenus ne devront plus se faire face dans un couloir en attendant le début de l’audience.

 

Et le coût ?

Ce projet à certes un coût, 48,5 millions de francs, mais il s’agit d’un investissement pour le futur, investissement qui sera amorti en 40 ans. Le NHOJ, s’il est accepté, n’engendrera donc pas, selon l’Association, de hausse d’impôts. Au contraire, ce projet est plus économique que la situation actuelle. Selon les chiffres dévoilés par les partisans du Nouvel hôtel judiciaire, ce projet va permettre à l’Etat de Neuchâtel d’économiser plus de 41'000 francs par année. Actuellement, le Canton débourse 840'000 francs, notamment pour la location des espaces qu’il utilise pour rendre la justice. La facture se monterait à près de 1'660'000 francs en cas de mise aux normes des sites actuellement utilisés. Des chiffres contestés par le Comité référendaire. Enfin, selon les partisans, le futur bâtiment est idéalement situé, à proximité d’une gare et dans une des deux grandes villes du canton. Le RUN, ainsi que la majorité des partis politiques soutiennent le projet. Le Grand Conseil et le Conseil d'Etat sont aussi en faveur de ce regroupement.

Le peuple se prononce le 24 septembre. /sma


Actualisé le

 

Articles les plus lus