L'apprentissage du français au centre de la rentrée

Le moment tant redouté des jeunes élèves neuchâtelois arrive. Lundi, c’est la rentrée pour ...
L'apprentissage du français au centre de la rentrée

Plus que 4 jours avant la rentrée des classes pour les petits Neuchâtelois. Cette année, le Département de l'éducation et de la famille a prévu plusieurs changements et améliorations pour mettre l’accent sur le français

Les classes sont encore désertes pour quelques jours. Les classes sont encore désertes pour quelques jours.

Le moment tant redouté des jeunes élèves neuchâtelois arrive.

Lundi, c’est la rentrée pour l’école obligatoire. Presque 20'000 élèves vont intégrer les 1108 classes du canton . C’est moins que l’année passée. En effet, les cercles scolaires seront réduits de 291 élèves. Selon le Département de l’éducation et de la famille, l’effectif moyen par classe se situe dans la moyenne nationale soit 19,2 pour les années 3 à 8 et 18,6 pour le cycle 3. Du côté des enseignants, ils seront 2120 à encadrer les élèves.

Cette année, plusieurs changements vont faire leur apparition dont l’amélioration des conditions de travail des professeurs. Des décharges supplémentaires seront accordées aux enseignants de la 3e à la 7e année que cela soit lié à l’âge ou à la maîtrise de classe. En outre, des moyens techniques et matériels comme des imprimantes 3D ou des réseaux WIFI seront mis à disposition.

Pour les élèves, la pratique et l’apprentissage du français seront aussi remis au centre des débats avec le programme Français.21. Sans oublier la transformation de la période de renforcement et extension appelée REX. En effet, les élèves de 5e et 6e Harmos seront donc tous astreints à suivre cette période qui était facultative par le passé. But de l’opération, intégrer cette heure dans le nouvel horaire bloc à la place de la leçon de formation générale (FGE) qui est abandonnée par mesure d'économie. /jha


Actualisé le

 

Actualités suivantes