Pratiquer le stand up paddle de manière sûre

Faire du stand up paddle oui, mais en sécurité. Le tragique accident survenu jeudi sur le ...
Pratiquer le stand up paddle de manière sûre

Il existe des moyens pour éviter les accidents de stand up paddle. Après le drame mortel survenu jeudi sur le lac de Neuchâtel, les spécialistes regrettent que les utilisateurs ne soient parfois pas assez prudents

Stand up paddle La loi oblige les pratiquants du stand up paddle à se munir d'un gilet de sécurité, au moins sur l'embarcation.

Faire du stand up paddle oui, mais en sécurité.

Le tragique accident survenu jeudi sur le lac de Neuchâtel rappelle que ce sport n’est pas sans danger. Un homme de 72 ans qui faisait du paddle avec des membres de sa famille est tombé de sa planche et s’est noyé à l'embouchure de la Menthue à Yvonand, dans le canton de Vaud. Le Bernois, qui était en vacances dans la région, n’a pas pu être ranimé.

 

Gilet et leash

Pour éviter ces tragédies, les spécialistes du stand up paddle proposent plusieurs solutions. Selon Nicolas Droz, responsable d’un magasin de location à Saint-Blaise, la loi oblige à emporter un gilet d’aide sur la planche. S'il n'y a pas besoin forcément de le revêtir, il doit être accessible sur l’embarcation. Au-delà de 300 mètres du bord, le gilet est obligatoire. Enfin, il existe aussi des gilets qui se gonflent automatiquement dans l'eau. En cas de malaise, la tête est maintenue hors des flots.

Ensuite, il faut toujours avoir une « leash » (ou laisse), qui retient la planche à la jambe de la personne pour éviter qu’elle ne soit emportée par le courant en cas de fort vent. Détail macabre, mais tout autant important, cette laisse peut aussi servir à récupérer un corps en cas de noyade, sans craindre de disparition.

Dernier élément, chaque planche doit être munie d’un nom et d’un numéro de téléphone pour faciliter les travaux des sauveteurs. En effet, dès qu’une planche sans occupant est retrouvée, des recherches sont automatiquement déclenchées. Malheureusement, en Suisse, les pratiquants ne sont pas nombreux à avoir ce réflexe.

 

Savoir écouter son corps

En conclusion, les spécialistes conseillent aussi d’écouter son corps et de faire un tour dans l’eau dès que la chaleur se fait trop ressentir, ceci pour éviter les hydrocutions. /jha


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus