Le salaire minimum entre en vigueur dans le canton de Neuchâtel

Le salaire minimum est conforme avec le principe constitutionnel de la liberté économique. ...
Le salaire minimum entre en vigueur dans le canton de Neuchâtel

Le Tribunal fédéral a rejeté vendredi les recours contre le salaire minimum dans le canton de Neuchâtel. Chaque salarié a désormais droit à une rémunération minimale de 20 francs de l’heure

Le salaire minimum est conforme avec le principe constitutionnel de la liberté économique. C’est ce qu’a indiqué vendredi dans un arrêt le Tribunal fédéral (TF). Le salaire minimum de 20 francs par heure devient donc une réalité dans le canton de Neuchâtel.

Le TF a ainsi rejeté les recours déposés par les patrons et les organisations économiques. La votation populaire de 2011 aboutit enfin pour pouvoir ancrer ce principe de salaire minimum dans la constitution neuchâteloise.

Pour la Haute Cour, le salaire minimum doit permettre aux salariés à plein temps de vivre décemment, sans devoir recourir à l’aide sociale. Il vise également à lutter contre le phénomène des « working poor ».

Quelques exceptions ont été prévues par le canton de Neuchâtel. Le Conseil d’Etat est en droit de fixer un salaire minimum dérogatoire pour certaines branches économiques, notamment dans le secteur de la viticulture et de l’agriculture.

Si le TF avait octroyé un effet suspensif aux recours, les nouvelles dispositions entrent immédiatement en vigueur après le prononcé de son arrêt.

Le canton de Neuchâtel est le premier à introduire un salaire minimum en Suisse. /comm-dsa


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus