Vers la fin du roaming en Suisse?

En juin dernier, l’Union européenne supprimait le roaming. En Suisse, ces frais d’itinérance ...
Vers la fin du roaming en Suisse?

En juin dernier, l’Union européenne supprimait le roaming. En Suisse, ces frais d’itinérance continuent à être facturés au prix fort. Mais les choses commencent à bouger

 Les Suisses continuent à payer des frais d'itinérance, une surtaxe récemment abolie dans l'Union européenne.

Sujet de crispation sur la route des vacances, les frais d’itinérance – le fameux roaming– ont été supprimés dans les pays de l’Union européenne. C’est également le cas en Norvège ou en Islande.

Mais cette surfacturation des appels et messages depuis et vers l’étranger continue d’être appliquée par les opérateurs suisses.  Le prix du giga de donnée peut ainsi coûter jusqu'à 15'000 francs selon les régions et les compagnies. Un montant théorique, puisque les opérateurs ne proposent généralement pas le service de roaming lorsque ces prix astronomiques s'appliquent.

Pour Xavier Studer, auteur du blog « high tech et télécom », certains tarifs sont « artificiellement chers ». Certains opérateurs étrangers facturant entre deux et trois fois moins pour le même service. Les compagnies de télécommunication auraient donc encore une importante marge de manœuvre.

Pression sur les opérateurs

En Suisse, UPC a récemment lancé trois nouvelles offres qui limitent les frais d’itinérance, sans toutefois les supprimer totalement.

Pas sûr que cela annonce une tendance chez les opérateurs. Pascal Martin est rédacteur du blog spécialisé « Scal.ch ». Pour lui, la stratégie agressive d’UPC est plutôt un moyen pour l’opérateur de se faire une place dans un marché saturé.

Pas certain non plus que l’obligation d’en finir avec le roaming soit à l’avantage des usagers. Ces frais étant dans tous les cas facturés à l’opérateur, une suppression des frais d’itinérance sont dans tous les cas reportés sur les abonnés. La fin du roaming se ferait donc au détriment de ceux qui voyagent peu.

Mais si les Suisses sont de gros consommateurs de bande passante, habitués à des forfaits illimités, ce sont aussi de grands voyageurs. Et les pays d’Europe limitrophe sont leurs destinations favorites./vja

Xavier Studer, auteur de « high-tech et télécoms »

Pascal Martin, du blog « Scal.ch »


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus