Unia dénonce des irrégularités au Soliat

Les mots utilisés par Unia sont forts : « enfer », « personnel exploité » ou encore « conditions ...
Unia dénonce des irrégularités au Soliat

La gestion du restaurant du Soliat, au sommet du Creux-du-Van, fait bondir le syndicat Unia. Il dénonce publiquement la situation de huit employés

Les mots utilisés par Unia sont forts : « enfer », « personnel exploité » ou encore « conditions de travail indécentes ». Le syndicat dénonce jeudi une mauvaise gestion à la ferme du Soliat, près du Creux-du-Van. L’avocat du gérant conteste les allégations et dénonce « une cabale » contre son client.

Unia estime que l’établissement est géré « de manière inacceptable ». Huit travailleurs se seraient plaints d’heures supplémentaires impayées, de salaires et de jours de repos non-payés. Certains auraient été virés sans respect du délai de congé. D’autres, toujours selon Unia, aurait été engagés sous un contrat agricole, en lieu et place de la CCT de la restauration. Une secrétaire syndicale d’Unia nous a par ailleurs indiqué  que dans de nombreux cas, il s’agit de personnes issues de l’immigration « qui se font exploitées » lors de leur premier travail.

Ces allégations sont fausses selon l’avocat du gérant du Soliat. Il parle de « cabale » à l’encontre de son client. Ce dernier n’était pas joignable ce jeudi, lorsqu’Unia a communiqué.

Une séance de conciliation s’est tenue mardi, séance qui n’a pas pu aboutir à un accord. Les deux parties se retrouveront donc au tribunal civil. /aju


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus