Lever de rideau pour la CNU

Les appels d'urgence sont désormais presque tous centralisés dans le canton de Neuchâtel. ...
Lever de rideau pour la CNU

La centrale d’engagement des sapeurs-pompiers n’existe plus. C’est désormais la Centrale neuchâteloise d’urgence que les Neuchâtelois atteindront en appelant le numéro de secours 118

La Centrale neuchâteloise d'urgence emploie trois opérateurs 24h/24. La CNU emploie trois opérateurs 24h/24.

Les appels d'urgence sont désormais presque tous centralisés dans le canton de Neuchâtel.

Les activités d’alarme et d’engagement pompier, qui étaient assurés par la centrale du Service d’incendie et de secours de Neuchâtel (SISNE) sont confiées depuis le 1er juillet à la toute nouvelle Centrale neuchâteloise d'urgence. Celle-ci est située dans le bâtiment de la police à Neuchâtel et s’occupe des numéros de secours 112, 117 et 118.

Cette nouvelle organisation fait déjà l’unanimité au sein de la Police neuchâteloise et de l’Établissement cantonal d’assurance et de protection (ECAP) qui gère l’organisation des sapeurs-pompiers. En effet, la CNU qui emploie 3 opérateurs (2 policiers et un sapeur-pompier) 24h/24, permet désormais de coordonner les opérations conjointes des deux entités à partir du même endroit. À savoir que dans 90 % des cas qui impliquent les pompiers, la police est aussi engagée. Par rapport à avant, les responsables annoncent un gain de temps, d'organisation, mais aussi d'argent.

Ce changement ne concerne pas le 144, qui reste à Lausanne. /jha


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus