Inciter les frontaliers à s'installer dans le Jura

Le groupe de travail « sédentarisation des frontaliers » s’est réuni pour la première fois ...
Inciter les frontaliers à s'installer dans le Jura

Un groupe de travail a pour tâche de valoriser la « ressource frontalière ». L’objectif est de réaliser la 7e mesure du programme de législature 2016-2020 du Gouvernement jurassien

Claude-Henri Schaller Claude-Henri Schaller préside le groupe de travail chargé de mettre en place la mesure 7 du programme de législature.

Le groupe de travail « sédentarisation des frontaliers » s’est réuni pour la première fois lundi soir. Composé de plusieurs chefs de service de l’administration cantonale, il a pour mission d’appliquer la mesure numéro 7 du programme de législature 2016-2020 du Gouvernement jurassien. « Cette mesure doit être étudiée dans la perspective de deux axes forts du programme de législature : c’est de palier au problème démographique que connaît le canton du Jura et de contribuer aussi à la diversification du tissu économique », indique Claude-Henri Schaller, chef du service de l’économie et de l’emploi du canton du Jura et président du groupe de travail. Car en d’autres termes, l’objectif du groupe de travail est d’inciter les frontaliers à venir s’installer dans le canton du Jura.

 

Arguments à définir

La tâche du groupe de travail est désormais de trouver les arguments pour les convaincre. « Nous sommes en train de définir la méthodologie que nous allons employer. Il faut aussi répondre à des questions de départ telles que « qu’entend-on par sédentarisation ? Qu’entend-on par frontaliers ? », explique Claude-Henri Schaller. « Nous devrons par la suite approfondir la question afin de trouver le bon argument qui permet au Jura d’être incitatif en termes de personnel frontalier. /afa


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus