Il filme ses patientes pour prouver sa bonne foi

Un praticien romand a été autorisé à filmer ses patientes lors d'examens intimes. Selon les ...
Il filme ses patientes pour prouver sa bonne foi

Un gynécologue neuchâtelois accusé d’abus sexuels par deux de ses patientes a été autorisé à filmer ses consultations. La Société neuchâteloise de médecine et la FMH condamnent le procédé. Le médecin sera jugé en septembre, selon la RTS

Un praticien romand a été autorisé à filmer ses patientes lors d'examens intimes. Selon les informations de la RTS, cette vidéosurveillance a été mise en place à la suite d'accusations d'abus sexuels à son encontre.

Ce médecin travaille en cabinet privé dans le canton de Neuchâtel. Il conteste les faits et entend  prouver par ces vidéos qu'il agit correctement. Tant la Société neuchâteloise de médecine que la FMH condamnent le procédé.

Dans un hôpital public ce serait interdit. Le spécialiste a pourtant reçu l'accord du médecin cantonal. Ce dernier se refuse à tout commentaire dans l'attente du procès prévu au mois de septembre prochain. /txt-sma


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus