La végétation souffre aussi de la chaleur

Depuis plusieurs années, on connait des étés de plus en plus chauds et des hivers de moins ...
La végétation souffre aussi de la chaleur

Ces périodes de chaleur extrême que l’on a connues ces derniers jours font souffrir tout le monde, mais aussi la végétation

Depuis plusieurs années, on connait des étés de plus en plus chauds et des hivers de moins en moins froids. La température annuelle moyenne a augmenté de 2 degrés depuis 120 ans. Ces hausses du mercure ont un impact sur la végétation.

La flore telle qu’on la connaît est en train d’évoluer. Certaines espèces se déplacent, trouvant de meilleures conditions à des altitudes plus élevées, comme le chêne.

« Il est déjà possible d’implanter un vignoble dans le massif du Jura », note Martine Rebetez, professeure de climatologie à l'Université de Neuchâtel et à l'Institut fédéral de recherches WSL. Elle doute cependant du résultat d’une telle culture.

Un temps lourd est attendu jusqu’à mercredi, avant sans doute le passage d'un front froid d'ici jeudi.

A noter que l'an dernier, des milliers de pins noirs avaient dû être abattus sur le Littoral neuchâtelois en raison des fortes chaleurs de 2015. / eso


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus