Concours international de musique classique au Vallon

C’est une première en Suisse et elle a lieu dans le canton de Neuchâtel : le Concours international ...
Concours international de musique classique au Vallon

La musique classique bientôt à l’honneur à Val-de-Travers : le premier Concours international pour jeunes interprètes se déroule du 1er au 6 juillet à Couvet

La Chapelle de Couvet. La Chapelle de Couvet.

C’est une première en Suisse et elle a lieu dans le canton de Neuchâtel  : le Concours international pour jeunes interprètes va se tenir du 1er au 6  juillet à Couvet. Plus de 100 participants sont inscrits, en provenance d’une dizaine de pays. Il s’agit de pianistes et de flûtistes de Russie, d’Ukraine, du Kazakhstan, d’Azerbaïdjan, de Chine, de Corée du Sud, des États-Unis, d’Allemagne, de France et de Suisse. Parmi eux figurent une poignée de Neuchâtelois.

Cette première édition est réservée aux enfants, aux adolescents et aux jeunes adultes. Trois catégories sont prévues pour les deux instruments  : les enfants jusqu’à 11 ans, les 12-15 ans et les 16-25 ans.
Les plus jeunes participants devront interpréter une œuvre imposée, puis choisir un programme libre. Pour la troisième catégorie, le programme est plus dense. Les musiciens feront tous face à un jury de professionnels, cinq pianistes et cinq flûtistes, dont certains ont une renommée internationale.

Les lauréats se partageront 14'000 francs de prix. Les épreuves et les quatre concerts prévus seront répartis entre trois sites du centre de Couvet, à savoir la chapelle, le temple et la grande salle.

 

Promotion de la musique classique

L’association neuchâteloise Les Interprètes de demain est à l’origine de la création et de l’organisation de cet événement. La directrice du concours est la pianiste Katja Avdeeva, la manager est la flûtiste Sofia de Salis et le secrétaire général est le propriétaire du piano Bösendorfer impérial qui se trouve à la chapelle, François Schreyer.


L’objectif du concours est de promouvoir la musique classique et les études musicales. Pour les auditions comme pour les concerts, les organisateurs espèrent attirer un large public, notamment des enfants qui pourraient voir une vocation naître chez eux. Les organisateurs comptent renouveler l’expérience dès l’année prochaine et faire de ce rendez-vous une tradition dans le Val-de-Travers. Ils ambitionnent aussi d’entrer dans l’Association européenne de concours pour les jeunes. /msa


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus