Quelque chose qui cloche à La Chaux-de-Fonds

Plusieurs horloges des clochers de la ville sont arrêtées. Une situation qui devrait encore ...
Quelque chose qui cloche à La Chaux-de-Fonds

Plusieurs horloges des clochers de la ville sont arrêtées. Une situation qui devrait encore perdurer faute de moyens financiers à la Commune et chez les propriétaires privés

 Une des horloges du Grand Temple a été victime d'un coup de vent selon la Ville de La Chaux-de-Fonds.

Le temps s’est arrêté dans plusieurs quartiers de La Chaux-de-Fonds ces dernières années. Un comble pour la Métropole horlogère. Le temple de l’Abeille, désormais reconverti en salle de spectacles, n’indique plus l’heure. Ses quatre horloges se sont figées sur six heures moins le quart. Le clocher du temple des Eplatures reste quant à lui arrêté sur minuit. Il en va de même pour un des quatre cadrans du Grand Temple, alors que sa grande aiguille pend tristement en attente d’une réparation.

Que les ponctuels se rassurent, la situation de ce monument emblématique ne devrait pas durer. L'horloge au sud a été victime d’un violent coup de vent lors d’un orage aux alentours de Pâques selon la Ville, qui attend une réponse de l’Établissement cantonal d’assurance et de prévention pour la prise en charge du coût de la réparation.

Le temps, c'est de l'argent

La situation est plus compliquée pour les autres bâtiments. Du côté du temple de l’Abeille, l’école Evaprod, propriéraire des lieux, explique que l’alimentation électrique de l’horloge a été coupée lors des travaux de transformation du bâtiment. Une rénovation complète de l’installation serait nécessaire pour une remise en marche. Des travaux qu'Evaprod aimerait réaliser mais qui ont un coût, que l'école ne peut pas assumer. La Ville n’a pas non plus les moyens de soutenir un tel chantier.

C’est aussi ce que nous a confirmé le conservateur adjoint du Musée international d’horlogerie Jean-Michel Piguet, une institution qui gère l’entretien des mécaniques des clochers de la Ville, mais plus celui de l’Abeille. Il relève que le problème des horloges de clochers à l’arrêt est connu mais coûteux.

Le temple des Eplatures prioritaire

Bonne nouvelle, l’horloge du temple des Eplatures pourrait à nouveau fonctionner après une rénovation dans les ateliers du MIH à la fin de l’année. De quoi redonner un peu de splendeur et de précision à la Métropole horlogère. Dans un rapport des comptes 2016, la Ville estime qu’une réflexion globale et une option politique sur l’avenir et l’entretien des horloges de clochers devra être entreprise. /lre

Le temps s'est aussi arrêté au temple de l'Abeille et au temple des Eplatures. Le temps s'est aussi arrêté au temple de l'Abeille et au temple des Eplatures.


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus