A5: construction de plusieurs locaux techniques

Plusieurs chantiers sont en cours le long du tronçon de l'autoroute A5 entre La Maladière et ...
A5: construction de plusieurs locaux techniques

D'importants travaux sont en cours le long du tronçon de l'autoroute A5 entre La Maladière et St-Blaise. Le but est notamment d'aménager plusieurs locaux techniques afin de rendre les deux tubes indépendants au niveau des équipements

 Plusieurs chantiers sont en cours le long du tronçon de l'autoroute A5 (comme ici à St-Blaise) entre La Maladière et St-Blaise afin de doubler les équipements techniques dans les tunnels. Le tout sera opérationnel en 2019.

La construction de plusieurs locaux techniques sur le tronçon de l’autoroute A5 entre La Maladière et St-Blaise occasionne plusieurs chantiers en cours. L’Office fédéral des routes a tenu ce mardi à informer la presse de l’avancée des travaux.

Leur but est de rendre les deux tubes indépendants l’un de l’autre au niveau technique. Ainsi, il sera possible de maintenir le trafic dans les tunnels sous Neuchâtel en permanence, même en cas d’accident ou d’incendie sur l’une des chaussées.

Le porte-parole de l’OFROU, Olivier Floc’hic, nous précise que « ces locaux techniques vont héberger les équipements pour acheminer le courant électrique de moyenne tension dans les deux galeries. Les installations assurant l’éclairage, la signalisation et l’alimentation en électricité seront ainsi doublées ».

 

Un trou de 8 mètres de profondeur

L’un des principaux locaux techniques est actuellement construit non loin du port de St-Blaise. Un trou de quelque 400 mètres carrés est actuellement visible. Des pelleteuses s’activent à huit mètres de profondeur pour aménager l’espace disponible. À terme, les équipements seront entièrement enfouis de façon à ne pas être visibles. D’autres locaux techniques seront aménagés de façon à se fondre dans le paysage, notamment à la hauteur de la piscine du Nid-du-Crô, à la route des Gouttes d’Or ou encore à Hauterive.

Les travaux de génie civil doivent durer jusqu’au mois de novembre. Jusqu’à 70 personnes sont engagées. Lors d’une seconde phase du chantier, des câbles seront acheminés le long du tronçon les deux années suivantes. Le système sera opérationnel en 2019. Le coût total de ces aménagements s’élève à 300 millions de francs. /gwe


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus