Deux projets d’envergure au menu du Conseil général d’Hauterive

Le législatif d'Hauterive prendra connaissance lundi soir du projet de contournement du village ...
Deux projets d’envergure au menu du Conseil général d’Hauterive

Le législatif d'Hauterive prendra connaissance lundi soir du projet de contournement du village et de voie de circulation dans les hauts de Saint-Blaise, ainsi que des variantes proposées pour assainir et repenser les bâtiments scolaires

L'idée est d'éviter à l'avenir que la circulation passe par le centre du village. L'idée est d'éviter à l'avenir que la circulation passe par le centre du village.

L’avenir routier et scolaire de la commune d’Hauterive s’esquissera lundi soir. Deux sujets de taille sont à l’ordre du jour de la séance du Conseil général.

D’une part, le projet d’une voie d’évitement du centre du village et d’une voie de circulation dans les hauts de Saint-Blaise sera présenté par le bureau d’ingénieurs qui a planché sur la question. Cette route pourrait partir du bas de la rue de la Croix-d’Or et conduirait jusqu’à peu avant le centre sportif, avec une partie en tranchée couverte et une autre en tranchée non-couverte.

C’est en tout cas le projet tel qu’il a été transmis aux autorités cantonales qui devront ensuite en faire part à Berne, avec l’espoir de l’intégrer à la politique d’agglomération de la Confédération et d’ainsi bénéficier de subventions fédérales. Le conseiller communal en charge du dossier, Jean Wenger, indique toutefois que ce projet n’en est qu’à ses prémisses et qu’il pourrait voir le jour au mieux à l’horizon 2024-2028. La question de son financement n’est de loin pas encore réglée par exemple.

 

Bâtiments scolaires à repenser

D’autre part, le Conseil général d’Hauterive est appelé à prendre connaissance des variantes visant à rénover les bâtiments scolaires. Pour l’heure, les activités scolaires et préscolaires de la commune sont réparties sur deux sites et partagées entre trois bâtiments qui doivent être soit assainis en profondeur, soit remis aux normes. Trois variantes sont proposées, pour un coût allant d’environ 12 à 15 millions de francs. Deux d’entre elles permettraient de réunir toutes les activités scolaires et préscolaires sur le site principal actuel. Pour le Conseil communal, cette rationalisation permettrait de « générer des synergies et des économies non négligeables ».

Pour répondre à l’évolution de la démographie et à la Loi sur l’accueil des enfants, les besoins en locaux s’élèvent à 12 salles de classe, 5 classes spécifiques (pour la gym et le bricolage, notamment), 48 places de crèche, 44 places d’accueil parascolaire et 15 places pour le repas de midi.

Selon le calendrier prévu, le ou les bâtiments retenus pourraient être utilisés dès la rentrée scolaire 2023-2024. /sbe

Le collège d'Hauterive doit être rénové. L'un des collèges d'Hauterive qui doit être rénové.


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus