Mieux protéger de la grêle les stores des bâtiments neuchâtelois

Un nouveau système de protection contre la grêle fait son entrée dans le canton de Neuchâtel ...
Mieux protéger de la grêle les stores des bâtiments neuchâtelois

Un système mis au point par les établissements cantonaux d'assurance permet de relever automatiquement les stores en cas de grêle.

Rollomatic, Landeron, Grêle, ECAP, prévention, établissement cantonal d'assurance L'entreprise Rollomatic au Landeron avait dû changer 40 stores en raison des dégâts provoqués par l'épisode de grêle de 2013, principalement sur la façade ouest.

Un nouveau système de protection contre la grêle fait son entrée dans le canton de Neuchâtel. Les établissements cantonaux d’assurance ont mis au point une technique permettant de relever les stores automatiquement lors d’une alerte de grêle et de les redescendre lorsque cette alerte est levée. Le système fonctionne sur la base de signaux envoyés par SRF Meteo par Internet.

Il faut savoir que les fenêtres sont généralement construites de façon à tenir face à la grêle, contrairement aux lamelles des stores. L’entreprise Rollomatic au Landeron sera la première du canton à tester ce mécanisme dès cet été.

L’installation de ce système est gratuite. Jean-Michel Brunner, directeur de l’Établissement cantonal d’assurance et de prévention neuchâtelois, indique que le coût de cette installation équivaut au remplacement de trois stores endommagés ; un investissement largement rentabilisé à ses yeux. Entre 500 et 750 bâtiments sont susceptibles d’être équipés d’un tel système dans le canton, selon les estimations de l’ECAP, qui prévoit de doter une vingtaine d’édifices par année environ, en fonction de l’intérêt des propriétaires.

Rollomatic, Landeron, Grêle, ECAP, Prévention, Etablissement cantonal d'assurance et de prévention

Pour bénéficier de cette protection contre la grêle, le bâtiment doit être muni d’une gestion centralisée des stores et présenter une valeur d’assurance supérieure à 3 millions de francs.

Cette campagne de prévention vise à mieux lutter contre des épisodes de grêle désormais plus nombreux et plus violents ; un constat qui est plus largement dressé pour les dégâts naturels.

La grêle qui s’est abattue en 2013 sur le canton de Neuchâtel a par exemple provoqué 26 millions de francs de dégâts en quinze minutes. Cet épisode était toutefois exceptionnel. En général, les dommages liés aux dégâts naturels atteignent 2 à 3 millions de francs par an. /sbe


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus