Puits d’estivage sorti de l’oubli

Vestige du passé ressuscité. Un puits, creusé probablement au 19e siècle a retrouvé un coup ...
Puits d’estivage sorti de l’oubli

Un puits d'estivage datant probablement du 19e siècle reconstruit au Gros Crêt

Probablement construit au 19e siècle puis oublié et envahi par la végétation, le puits d'estivage du Gros Crêt retrouve une seconde jeunesse. Probablement construit au 19e siècle puis oublié et envahi par la végétation, le puits d'estivage du Gros Crêt retrouve une seconde jeunesse.

Vestige du passé ressuscité. Un puits, creusé probablement au 19e siècle a retrouvé un coup de jeune sur les hauteurs de La Chaux-de-Fonds, au Gros Crêt, à plus de 1200 mètres d’altitude.

Oublié depuis de nombreuses années, la construction était recouverte de végétation. Sous l’impulsion de Maurice Grünig, un Chaux-de-fonnier amoureux de la nature, ce puits a été réhabilité en collaboration avec l’association « Sauvons Pouillerel » et le soutien du Fond suisse pour le paysage et le canton de Neuchâtel.

Les muretiers de La Chaux-de-Fonds ont passé 800 heures sur ce puits. Ils ont déplacé 120 tonnes de pierre. Le tout, entre début décembre et mi-avril.

Creusé dans la couche marneuse, l’ouvrage collecte les eaux de ruissellement. Il a été reconstruit en dalle nacrée prélevée dans la carrière du Gros Crêt.

Cette construction est l’un des rares témoins de puits d’estivages du Jura neuchâtelois. Deux panneaux explicatifs, en français et en allemand ont été installés à proximité de l’ouvrage.

Maurice Grünig propose une visite géologique et historique du puits et de ses alentours le 25 juin de 10 heures à midi. La manifestation s'achèvera par un pique-nique. /cwi

 


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus