Condamné pour vols de voitures et délits de chauffard

Un chauffard condamné à 4 ans de prison ferme par le Tribunal de Boudry. L’homme est notamment ...
Condamné pour vols de voitures et délits de chauffard

Un chauffard condamné à 4 ans de prison ferme par le Tribunal de Boudry. L’homme est notamment à l’origine d’une course-poursuite au centre de Fribourg

Quatre ans de prison ferme, assortis d’une mesure d’internement dans un centre fermé spécialisé dans le traitement des addictions. Le Tribunal criminel à Boudry a suivi le Ministère public mardi et condamné un Jurassien de 30 ans pour de multiples infractions commises dans plusieurs cantons. L’homme a notamment été reconnu coupable de cambriolages, vols de voitures et délits de chauffard.

« On a affaire aux infractions routières les plus graves qui existent », a relevé le tribunal. Le délit de chauffard a été retenu à deux reprises : le 26 juillet à Heitenried dans le canton de Fribourg, lorsque l’homme a dépassé une file de voitures alors que des véhicules venaient en sens inverse, obligeant un des conducteurs à effectuer un freinage d’urgence pour éviter la collision.

 

A 80 km/h dans la zone piétonne

Et surtout un peu plus tard ce même jour, quand le trentenaire a roulé comme un fou au centre de Fribourg pour fuir la police. Il a notamment accéléré à plus de 80 km/h dans une zone de rencontre limitée à 20 km/h. « Ce comportement a mis en danger bien des personnes » a rappelé le tribunal, même si au final il n’y a eu que de légères blessures.

L’homme était sous l’emprise de l’alcool mais sa responsabilité reste entière pour les juges, qui le condamnent à 4 ans de prison mais en lui donnant une dernière chance : le chauffard sera interné dans une institution fermée afin de soigner sa toxicomanie. La Cour a précisé qu’en cas de rechute, il sera immédiatement renvoyé en prison.

 

Vols au Val-de-Travers

Les faits les plus graves reprochés à l’accusé se sont déroulés dans le canton de Fribourg lorsqu’il rendait visite à sa compagne, mais il a aussi sévi dans le canton de Neuchâtel et dans le canton de Vaud entre les mois de mai et juillet 2016, essentiellement dans des garages du Val-de-Travers ainsi qu’à Hauterive, Colombier et Sainte-Croix. Il a dérobé de l’argent, des objets de valeur mais aussi des voitures et un jeu de plaques minéralogiques.

Sans permis, il a roulé sur les routes du canton sous l’effet de stupéfiants et en dépassant la vitesse autorisée.

 

Une situation personnelle compliquée

Mardi devant les juges, le trentenaire a reconnu les faits, s’est excusé auprès de toutes les personnes lésées et a affirmé être prêt à payer pour ses erreurs. Il a déjà fait plusieurs séjours en prison et dans des institutions spécialisées pour toxicomanes, mais il a jusqu’à présent toujours rechuté.

Au printemps 2016, l’accusé menait une vie relativement stable depuis plus d’un an mais des problèmes personnels l’ont fait replonger. Séparé de sa compagne, il rencontrait de plus en plus de difficultés pour passer du temps avec sa fille et souffrait de cette situation. Il s’est donc remis à prendre de la drogue, surtout de la cocaïne, et à voler pour payer sa consommation.

Ce fameux 26 juillet, il était à Fribourg en visite chez sa nouvelle compagne et il reconnaît avoir « fait n’importe quoi » et « roulé comme un sauvage ». Mais il précise qu’il n’a jamais voulu faire de mal à personne, il pensait seulement à fuir la police. Aujourd’hui, l’homme déclare être prêt à prendre le temps qu’il faudra en institution fermée pour se soigner et parvenir à gérer ses émotions ainsi que sa consommation de drogue. Il souhaite, étape par étape, parvenir à être présent durablement pour s’occuper de sa fille et de sa famille. /mvr


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus