Quatre ans de prison ferme pour un récidiviste

Les juges du Tribunal criminel des Montagnes et du Val-de-Ruz ont condamné un homme à 4 ans ...
Quatre ans de prison ferme pour un récidiviste

Le prévenu était notamment accusé de tentative de viol, de contrainte et de lésions corporelles graves

 Hôtel de Ville de La Chaux-de-Fonds (photo: archives)

Les juges du Tribunal criminel des Montagnes et du Val-de-Ruz ont condamné un homme à 4 ans de prison ferme mercredi. Il a notamment été déclaré coupable de contrainte, séquestration, enlèvement et tentative de viol ainsi que de lésions corporelles graves. Le tribunal a également prononcé son internement. La défense a déjà annoncé son intention de faire recours contre cette décision.

Les faits  reprochés au prévenu se sont déroulés entre avril 2012 et juin 2016. L’homme s’en est pris à plusieurs reprises à sa compagne, une femme qui exerçait le métier d’art thérapeute et dont il avait fait la connaissance en prison.

Lors d’un samedi soir de 2012, il a obligé cette dernière à nettoyer le sol d’un appartement avec un couteau sous la gorge, puis il l’a frappée avec violence au visage et sur le corps l’été suivant en ville de Fribourg. L’accusé a également violenté deux femmes dans un établissement de La Chaux-de-Fonds et lors de la Braderie en 2015, à chaque fois après avoir consommé de l'alcool de manière abusive. Pour l’une des deux, la tentative de viol est retenue par le tribunal. D’autres faits plus mineurs lui sont aussi reprochés. L’homme les reconnait tous, à l’exception de l’agression perpétrée à Fribourg.

Pour le procureur, les  preuves comme les photos des victimes sont accablantes : l’homme est dangereux. En plus d’une dépendance à l’alcool, une expertise, contestée par la défense, a relevé des traits psychopathiques marqués et un risque de récidive à court terme. De plus, le prévenu avait déjà été condamné à 30 mois de prison en 2013 après un viol et avait récidivé quelques mois plus tard lors de sa remise en liberté.

Le tribunal a donc condamné le prévenu à 4 ans de prison ferme, desquels il faudra déduire 208 jours de détention provisoire déjà purgés. À cela s’ajoute notamment  6000 francs pour tort moral et 23'900 francs de frais de justice. /lre


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus