Voix discordantes au PDC neuchâtelois

Des désaccords se font entendre au sein du Parti démocrate-chrétien neuchâtelois (PDC). Deux ...
Voix discordantes au PDC neuchâtelois

La création d’un groupe Vert’libéral – Parti démocrate-chrétien au Grand Conseil fait grincer des dents. Deux membres du PDC ont envoyé un courrier au Parti libéral-radical pour exprimer leurs regrets de devoir quitter ce groupe

 Le Grand Conseil neuchâtelois lors de la précédente législature.

Des désaccords se font entendre au sein du Parti démocrate-chrétien neuchâtelois (PDC). Deux membres ont envoyé un courrier au Parti libéral-radical (PLR), dans lequel ils déplorent la décision du PDC de ne plus former de groupe avec le PLR au Grand Conseil.

L’un des signataires est Laurent Suter, seul député PDC lors de la précédente législature et réélu pour 4 ans. Il voulait d'abord remercier le PLR pour sa collaboration et son soutien ces dernières années. Laurent Suter craint que cette décision de former un groupe avec les Vert’libéraux ne mène à une perte de visibilité et signifie la fin du PDC neuchâtelois. Pour lui, il est primordial que son parti puisse s'impliquer dans les commissions parlementaires pour être proactif et non réactif.

Le comité du PDC neuchâtelois a accepté à une écrasante majorité de rejoindre les Vert’libéraux au Grand Conseil, estimant que cela permettra au parti de justement accroître sa visibilité. Le porte-parole du PDC, Freddy Rumo, déclare comprendre les regrets de Laurent Suter mais soutient que la décision prise est la seule qui permettra au parti de se développer ces prochaines années. /mvr


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus