Les Neuchâtelois n’ont pas toujours carburé au café

Quand le canton de Neuchâtel découvrait le café... Le Musée paysan de La Chaux-de-Fonds présente ...
Les Neuchâtelois n’ont pas toujours carburé au café

Le petit noir est arrivé dans le canton seulement au 18e siècle et en provenance directe des colonies. Le Musée paysan revient sur cette page de l’Histoire avec sa nouvelle exposition

Les produits ont été importés depuis les colonies. Les produits ont été importés depuis les colonies.

Quand le canton de Neuchâtel découvrait le café...

Le Musée paysan de La Chaux-de-Fonds présente sa nouvelle exposition intitulée « Café, thé, chocolat, le magasin colonial ». Visible jusqu’au 25 février 2018, l’événement illustre l’arrivée des produits issus des colonies dans le canton de Neuchâtel.

Par ailleurs, l’exposition ne se focalise pas seulement sur l’apparition des boissons, mais aussi sur la découverte des aliments qui ont été incorporés dans notre culture tardivement comme les pommes de terre ou le maïs. En effet, la population a tendance à oublier que des plats nationaux comme les röstis ou la polenta ne datent que du 18e siècle.

C’est à la suite d’une donation de l’ancien patron de La Semeuse, Marc Bloch, que l’exposition a vu le jour. En effet, l’entrepreneur a légué des multitudes de pièces liées au café au musée chaux-de-fonnier et aux Moulins du Col-de-Roches. Le Musée paysan a donc décidé de se baser sur ces pièces d’exception pour proposer une approche plus approfondie du phénomène du commerce colonial et de son impact sur nos régions.

Une nuit du café et du chocolat est déjà prévue le 20 mai prochain. /jha


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus